Logo Sensation Rock

FAUVE, Blizzard

Autoproduction/2013

Une saison en enfer 2.0. Fauve, groupe français parisien dont le nom est inspiré du filmLes Nuits Fauvesde Cyril Collard qui prêche la bonne parole que l’on attendait depuis un moment…A la première écoute, je reste de marbre sans forcément être conquis puis quelques heures passent et ce truc traine dans mes oreilles alors je m’y recolle et la ca me prend, ca prend, ca transperce …
Fauve délivre une sorte de pop / trip-hop / ambient … un hybride … qui vise juste, très juste, là où ça pique, là où ça gratte, là où on le sent. Une formation acoustique presque simple non loin du jazz par moments avec des rythmiques plutôt old school qu’on croirait échappées de Portishead, minimalistes et répétitives, un peu ce que The XX a réussi à faire sur un seul album (le premier, bien sûr) et un chant en français parlé, presque scandé, parfois nonchalant, racé, nerveux, avec des rimes en trop, un rythme bien bancal par moments mais du ventre, du propos, de la niaque, du vrai, de la pudeur, de l’élan. Les mots s’enchainent vite, les idées aussi dans une fluidité qu’on a plus trop l’habitude de croiser ces derniers temps. Parfois même il chante, juste quelques mots et la on vibre, on fonce dedans et on se love entre les mots.
Nuits Fauves fait office de single et de porte drapeau, c’est la mieux construite et la plus expressive des 4 relatant un sentiment général d’incompréhension et de non adhésion des standards qu’on veut leur fourrer sur leur peau post-acnée.
Kané commence par un longue intro musicale avec un arpège entêtant et un texte sous forme de déclaration d’un amour presque médiocre mais véritable et élancé.4000 Îles fait figure d’ovni avec une chorale beach boysienne ce qui tranche par rapport au reste du EP.Saint Anne qui raconte le quotidien d’unworking winner boyparisien avec une partie de piano un poil trop mélo à mon goût. Le texte reste bon, incisif et énergique mais parfois on frise l’enfonçage de portes ouvertes par rapport aux autres titres, ça reste cependant de la très haute voltige !
Fauve a tout pour devenir le groupe symbole des vingtenaires qui refuse la boucherie radiophonique actuelle et qui a envie d’écouter des mots qui parlent, qui racontent et ne sont pas que la pour illustrer une voix ! Et c’est bien, c’est même super bien !

Site : fauvecorp.com

Total
0
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :