Logo Sensation Rock

THE RACONTEURS, Live At Third Man Records

Third Man Records/2012

C’était l’une des surprises de l’année 2011, un évènement tant attendu, qui s’est conclu pour nous, Européens, par un sentiment de frustration intense. Brendan Benson, Patrick Keeler, LJ Lawrence et Jack White reformaient The Raconteurs pour quelques dates Américaines. Tournée qui a commencé par un passage à la maison mère : Third Man Records. Quelques semaines plus tard était annoncé la sortie d’un 33T black ‘n’ blue en exclusivité “Vault” de leur concert à Nashville.
Commençons par les points négatifs, peu nombreux mais néanmoins importants. Le support 33T ayant une durée limitée, on peut penser que le temps du concert à été calculé à cet effet, environ 45 minutes. Les Raconteurs ont joué une petit setlist et malheureusement incomplète, on aurait aimé entendreCarolina Dramaou encoreYou Don’t Understand Me.On attendait quelque chose de nouveau de la part des quatre compères : RAS.
De plus, le magistral
Blue Veinsa été retiré du vinyle par manque de place. Osons le dire : il faut avoir au moins une fois écouté ce morceau dans sa vie. Après, la mort peut nous emporter. Suite à ses critiques négatives, passons aux choses agréables ! Quoi qu’il en soit les Rac’s étaient de retour ! Le concert s’ouvre sur l’habituelConsoler To The Lonelysuivi par le rageurSalute your solution ; dès les premières notes, une illumination se fait en nous : putain, c’est génial !
Ce qui est intéressant avec ces musiciens, c’est que tous les morceaux sont reconnaissables mais toujours transformés. Dans leur esprit, aucun concert ne doit se ressembler, ils ont pris l’habitude de jouer deux morceaux en un,
Handsest jumelé à une reprise des Who :I Can See For Miles.Deux morceaux sont acoustiques,Top YourselfetOld Enough, habituellement interprétés au violon par un cinquième membre multi-instrumentaliste,Marc Alan Watrous lors de la tournée 2008. Il est ici remplacé exclusivement par Dean Fertita (Queens of Stone Age ; Dead Weather) au clavier et guitare, cinquième gars de la tournée 2006.Many Shades of Blacket The switch and the Spurs, sonttransformésenhymnes et ce, dû à la présence d’instruments à vent et aux phénoménaux solos de Jack White. Le concert se termine par trois indispensables : le blues militaireBroken Boy Soldieret le classiqueSteady As She Goesque l’on aime toujours chanter. Pour nous consoler de l’absence deBlue Veinssur le vinyle, le morceau a été mis en téléchargement sur le site du label.
Retrouver les Raconteurs pour une vraie bonne partie de rock fait toujours chaud au cœur, en plus de l’annonce d’un nouvel album de Brendan Benson, mais aussi la rumeur d’un projet solo de Jack White.

Total
0
Shares
Related Posts
Read More

OF JUNE, Rêve Erotique

Autoproduction/2012 Décidément la scène musicale bisontine est fortement productive en cette année 2012. Après la folk de My…