Logo Sensation Rock

NATURAL CHILD, Hard In Heaven

Burger Records/2012

Adieu les beaux jours ! Bonjour le blues-rock ! Ce soir seront à l’honneur, Wes et Seth et Zack, autrement dits les Natural Child. Un boys-band fou-furieux à écouter avec un verre d’alcool à la main, une cigarette qui caramélise le cerveau et cela sans modération ! Ici, on pousse au vice !

C’est une jolie paire de fesses marquée au fer-rouge, For The Love Of The Game, qui précède le nouveau né de septembre, Hard In Heaven. La jaquette est très 60’ – 70’s. Autant le dire tout de suite, le groupe n’invente pas la poudre et c’est n’est pas leur but. Ce petit détail passé, faisons place “to a fucking slap in your fucking face” ! Début de soirée avec Laid, Paid, And Strange, sûrement le morceau le plus agressif de l’album. Natural Child c’est un peu le cliché sex, drugs n’ rock n’ roll. Tant qu’il y a de la weed, de la bière et des « pussies », tout va pour le mieux. Hard In Heaven est le morceau hommage aux substances illicites. Le chant est lancinant et l’instrumentalisation est d’une légèreté folle. Pour faire bref, B$G P$M$N, cinquième titre, blues-rock chevaleresque est aussi un hommage, mais aux plans c** cette fois-ci. Derek’s Blues est le coup de cœur ! On vous laisse prendre une bière ou une bonne bouteille de whisky et c’est the party all night long ! Hard In Heaven se clôture au petit matin avec Let The Good Times Roll. On se souvient de ce qui s’est passé la veille, et on a une envie folle de recommencer.

Avec Natural Child, c’est le temps des copains, sans le temps de l’amour. Ils sont les types avec qui il faut faire la fête ! Hard In Heaven c’est l’éclate complète et dans tous les sens du terme. Allez les mecs, faite une virée en France ! A cela, Wez nous répond : « We’ll fuckin see you there men! »

Total
0
Shares
Related Posts

DRENGE, Drenge

Infectious Records/PIAS/2013 Composé de deux frangins, Drenge est un de ces duos guitare/batterie décidément très en vogue en…