Logo Sensation Rock

LIVE REPORT : Festival de la Paille, Métabief (25), Vendredi 27 juillet 2012

Déjà la douzième édition du Festival de la Paille, rendez-vous musical de la fin juillet devenu incontournable. Chaque année une très bonne programmation attire un public averti et nombreux, et d’ailleurs un record d’affluence à été battu cette année. Il faut dire que cette année encore il y avait du lourd, d’Izia à Irma en passant par Brigitte, sans oublier les révélations locales comme Tock’Art, Kakou ou Catfish… au total 16 groupes se sont succédé sur les deux scènes durant les deux jours. Quatre formations ont de plus assuré le off samedi.

Tock'Arts

Kakou a ouvert le Festival de La Paille vendredi – Photo : Bruno Gagliardi

C’est Kakou qui eut l’honneur de lancer les hostilités vendredi soir sur la scène du Mont d’Or. Cet artiste Pontalissien qui a sorti un album autoproduit en mars nous a montré tout son talent d’écriture et nous a prouvé que ce talent ne s’arrêtait pas au frontières du Hip-hop. Bien au contraire il a assimilé de multiples influences rock, reggae, mélange des plus efficaces sur scène. Kakou un artiste en devenir.

Surfant sur la vague du succès, bien récompensé par une Victoire de la musique, le duo kitch Brigitte fut le premier à se produire sur la grande scène. Vêtues de robes à paillettes, Aurélie et Sylvie, avec charme et délicatesse, ont assuré un show composé de leurs compositions et quelques reprises comme leur version décalée de Ma Benz d’NTM. Une prestation léchée et haute en couleur qui montre que l’on peut avoir un succès commercial et produire une musique de qualité et originale.

Belle prestation de Tock'Arts à La Paille

Belle prestation de Tock’Arts à La Paille – Photo : Bruno Gagliardi

Déjà deux CD pour les Bisontins de Tock’Art. Une formation qui donne dans le genre musique festive, un groove, une section cuivre qui n’ont rien à envier aux meilleures formations Américaines. Un concert des Tock’Art c’est l’assurance de passer un excellent moment. Déjà vus sur le FIMU et Rencontres et Racines, ces Bisontins ont de nouveau mis le public de Métabief dans leur poche. Une sympathie naturelle émane de cette formation, et pour notre bonheur leur concert était filmé. Un DVD est en préparation !

Izia

Izia – Photo : Bruno Gagliardi

Sur les coups de 23 heures Izia fit son apparition. Izia elle a le rock dans la peau et la scène c’est son élément. Elle dégage une énergie communicative. Fort de deux opus, son registre s’est étoffé pour notre plus grand bonheur. Guitare efficace, section rythmique qui assure, on ne se lasse pas de cette voix puissante, de ces morceaux qui vous prennent aux tripes. Hélas on aurait aimé la voir encore plus longtemps mais il fallait laisser la place aux autres artistes ! Le power rock de Scramjet, l’électro rock de Nasser et le mix de DJ Frogg.

A noter une petite nouveauté cette année. Pour préserver le magnifique cadre du festival au pied du Mont d’Or, l’organisation avait installé des toilettes sèches. Une très bonne initiative écologique de la part de l’organisation du festival de la Paille. Vivement la 13ème édition l’année prochaine, le 1erweek-end d’août cette fois-ci !

Total
0
Shares
%d blogueurs aiment cette page :