Logo Sensation Rock

KING TUFF, King Tuff

Sub Pop/PIAS/2012

Parmi les nombreux noms de la bouillonnante scène californienne King Tuff alias Kyle Thomas, de son vrai nom, fait partie de ses artistes que l’on découvre souvent par un heureux hasard.

Après plusieurs projets aux tendances garage rock dont Was Dead en 2008 ainsi que la période ou il a été guitariste du side projet stoner Witch dirigé par J Mascis (Dinosaur Jr), le jeune homme à l’allure de hippie avec sa barbe et ses cheveux longs nous délivre son premier vrai album sous le patronyme de King Tuff chez la prestigieuse maison Sub Pop avec l’aide du producteur Bobby Harlow (The Go).

Le riff tranchant et imparable deAnthemouvre le disque pour une bonne dose de rock ‘n’ roll dépoussiéré des 60’s. On sent plus le côté psyché pop surAlone & Stonedoù déjà le vent des plages californiennes vient nous chatouiller le visage.Keep On Movin ‘très indie pop, nous rappelant au passage les productions de Ty Segall ou encore T-Rex, continue de nous charmer avantBad Thingde nous faire sauter dans tous les sens, l’artiste renouant avec son premier amour le garage rock pour un titre réellement efficace. Un tempo plus lent mais toujours aussi jouissif le psyché rock deLoser’s Wallcontinue de nous faire voyager à travers les décennies du vrai rock d’antan. Arrive maintenant une des perles du disque qui je pense doit déclencher de véritables mouvements de foule en live, j’ai nomméStrangerqui nous rappelle The Cramps notamment avec le fuzz omniprésent ou plus récemment le groupe Crocodiles, pour un heavy boogie des plus efficaces.

Changement de registre surprenant sur Baby Just Break ou cette fois ci c’est la folk quasi-celtique qui est mise à l’honneur, le répertoire de Kyle Thomas – vous l’aurez compris – est extrêmement riche et varié. La pop de Evergreen confirmant nos dires vient nous bercer avant l’excellente ballade au piano Swamp Of Love où l’on sent bien bien l’hommage et l’influence à quelques dinosaures des 70’s tels que Bob Dylan ou encore David Bowie. Hit & Run vient conclure la galette sur un air de pop enjouée respirant la fraicheur et la joie de vivre.

A chaque titre on est agréablement surpris, ce disque est une fête permanente et l’on souhaite qu’elle ne s’arrête jamais. King Tuff est l’album idéal pour un été ensoleillé ou pour redonner le sourire justement quand celui-ci va se coucher. Cet album, c’est certain, va devenir s’il ne l’est déjà un des disques incontournables de cette année.

Total
0
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :