Logo Sensation Rock

LIVE REPORT : BAND OF SKULLS, La Laiterie, Strasbourg, 19 mai 2012

Ah, Band Of Skulls !Il y a quelques mois nous vous avions parlé de ce trio anglais qui venait de paraître son second et excellent album Sweet Sour, nous ayant charmé par son contenu heavy-rock aux sonorités bluesy. A notre grande joie, leur tournée européenne faisait une halte à La Laiterie de Strasbourg. Nous avons donc profité (Thomas et moi même) de l’occasion et nous sommes rendu sur place, espérant nous prendre étant donné la notoriété du groupe, une dose de rock bien « lourd » en pleine face.

Et nous ne croyons pas si bien dire, Russel (guitare,chant) entre en scène acclamé par la foule, guitare en main et entame les premières notes du très heavy Sweet Sour, titre qui a donné nom au dernier opus. La lourde rythmique soutenue par Emma (basse) et Matt (batterie) arrive en renfort et donne le ton de la soirée qui promet d’être très lourd en intensité. Nouvel extrait du dernier album en date avec Lies, qui poursuit sa lignée de rock primitif, suivi de l’énergique et incontournable Patterns, nous ramenant aux premières compositions, et servit par des distorsions et des martelages de fûts vraiment puissants. Arrive ensuite Fires, superbe ballade rock qui canalise son énergie autant de par les instruments qu’à travers le chant sublimement couplé de Russel et Emma. Après nous avoir assommé à l’aide de Bruises et Wanderluster tous deux extraits du dernier opus, offrant une bestialité quasi stoner, le trio vient calmer un peu le jeu avec Cold Fame, ballade blues-folk parfaitement interprétée par la puissante et poignante voix de Russel. On jurerait parfois entendre un brin de Mick Jagger (des bonnes années) dans son timbre puissant et émouvant.

577621_3960894301971_1268727161_3645795_900951418_n.jpg

Fin du moment de répit, on entend le bruit du minuteur qui introduit Bomb et qui comme son nom l’indique, est prêt à nous exploser au visage, notamment lorsque Russel nous lâchera son impressionnant solo de guitare tellement violent qui lui en coûtera une corde de sa précieuse Gretsch. S’en suit le temps de changer de guitare, un blues-rock vraiment old school nommé Blood, nous plongeant dans un univers sombre et tourmenté rappelant parfois les Dead Weather notamment par le chant d’Emma. Nous passons cependant de l’ombre à la lumière avec Lay My Head Down, sublime ballade bluesy du nouvel album, qui trouve sa grâce à travers le chant couplé de Russel et Emma. Le public semble comme envouté à un tel point que personne n’ose ni ouvrir la bouche ni bouger face à l’intensité bluffante et hypnotique de l’interprétation. Encore sous le charme, nous n’avons pas vu le vent tourner lorsque retentit I Know What I Am, véritable tube rock garage responsable en parti de la notoriété du groupe, venant nous réveiller et nous donnant une nouvelle claque au passage, avec une envie de sauter dans tous les sens. Russel l’a dit lui même: « Here are our heaviest and fastestsong ». A mon avis pas besoin de traduction, vous l’aurez compris nous retournons dans les ténèbres accompagnés de You Aren’t Pretty But You Got It Going On, à qui il ne manque plus que le craquement d’une allumette pour nous embraser tellement l’intensité de la pièce est sous pression. Après une courte pause, le trio revient nous achever pour un court mais intense rappel avec le très lourd The Devil Take Care Of His Own ainsi que le très planant Impossible. Lors de ce dernier, le trio fait monter la tension progressivement au fur et à mesure du morceau avant d’imploser dans une rafale instrumentale vraiment surprenante dont un solo de guitare de Russel totalement délirant laissant tout le monde en transe.

251871_3960895381998_1268727161_3645798_1709699200_n.jpg

Après 1h30 montre en main, Band Of Skulls se retire, nous laissant en nage d’une part, mais surtout en admiration totale devant la prestation de ce soir. Les nouveaux morceaux paraissant plus calmes sur l’album prennent vraiment une toute autre tournure sur scène. Leur réputation est confirmée, le trio sait comment maintenir son public en dégageant une énergie sincère et débordante d’intensité et d’émotion. Coup de coeur live, je recommande vraiment à tous ceux qui ont l’occasion d’aller les voir. Pour ma part, le prochain rendez vous avec eux se fera à Musilac cet été sans faute.

Total
0
Shares
%d blogueurs aiment cette page :