Logo Sensation Rock

PORTRAIT : DAMIEN JURADO

Damien Jurado mène l’une des carrières les plus discrètes qui soient, mais est l’un des songwriters américains les plus prolifiques de notre époque, avec pas loin d’une dizaine d’albums publiés en quinze ans.C’est sûr, il a sa place réservée au Panthéon des musiciens made in USA : avec cette discographie complète et riche (du sobreRehearsals For Departure au plus produit Maraqopa) éditée via Sub Pop puis Secretly Canadian, Damien Jurado a prouvé son talent de conteur et, malgré une étiquette de folkeux dépressif, il continue d’écrire sur l’Amérique, celle des paumés de l’Ohio, des tragédies du quotidien, histoires fictives ou parfois presonnelles.
C’est certain, le songwriting de Damien Jurado mérite qu’on s’y penche à plus d’un titre : il navigue entre rock indé rêche et ballades épurées hérités de Neil Young ou Nick Drake, mais ne se limite plus à cela, puisqu’avec l’aide de Richard Swift, il élabore désormais des chansons savamment orchestrées, et le duo, tel Lennon et Spector, est parvenu à coucher sur bande deux très beaux disques, Saint Bartlett (2010) et Maraqopa, dont la sortie est prévue pour le 20 février.
C’est grâce à son ami Jeremy Enigk (Sunny Day Real Estate) que Damien Jurado, de Seattle, issu d’un groupe de rock chrétien (Coolidge, qui comptait parmi ses membres David Bazan, fondateur de Pedro The Lion et producteur deI Break Chairs), se fait connaître via l’éminent label Sub Pop en sortant un premier album,Water Ave S. La reconnaissance vient plus tard, avec le très réussiRehearsals For Departure, produit par l’ex-Posies Ken Stringfellow.
Il sort quatre disques via le label de Nirvana puis rejoint l’écurie Secretly Canadian. Il sort en 2006 Now That I’m In Your Shadow, album qui marque une implication plus importante de Jenna Conrad (violoncelle, chant) et d’Eric Fisher (batterie, claviers, artwork). Parallèlement à tout ça, Damien Jurado a sorti quelques EP et albums à la disponibilité limitée sur des labels confidentiels.

Pour la sortie de Caught In The Trees, votre serviteur s’était entretenu avec l’intéressé. Retour sur cette interview.

Tu as sorti presque dix albums, que dirais-tu à propos de ta carrière jusqu’à maintenant ?

C’est plutôt pas mal. Jusqu’ici, je n’ai pas à me plaindre.

Peux-tu nous parler de ce nouveau disque que tu viens de sortir ?

Je crois que ça s’est bien passé. Il est très différent, principalement parce que je collabore plus avec Jenna et Eric. Ils ont tous les deux joué un rôle vital sur ce disque.

And Now That I’m In Your Shadow, ton dernier disque était plutôt calme, down-tempo…

Sur Caught…les tempos sont plus rapides. Je pense que chaque disque devrait sonner différemment du précédent. La plupart des paroles ont été écrites d’un point de vue personnel, ce que je n’avais jamais fait avant.

https://i0.wp.com/wearethemascotte.fr/wp-content/uploads/2012/01/damien-jurado-at-urban-lounge-new-photo-by-sarah-jurado.jpeg?resize=500%2C331

Comment écris-tu tes chansons ?

Il n’y a pas une manière en particulier. C’est à chaque fois différent pour chaque morceau.


Où trouves-tu ton inspiration ?

Pas mal de choses diverses. Ce disque a été inspiré par des situations de la vie courante.


J’ai souvent lu que ta musique était Raymond Carveresque…Que penses-tu de ça ? Est-il une référence ?

Pas vraiment. Tu vois, je préfère l’histoire des auteurs plutôt que les histoires qu’ils écrivent. Je ne suis pas un grand fan de romans, pour ainsi dire.


Récemment tu as repris des chansons de Nick Drake, telles que Pink Moon ou Which Will. Que représente-il pour toi ?

Je ne vais pas dire qu’il ne représente quelque chose pour moi. Il a écrit de bonnes chansons. J’aime bien celles dont tu parles, alors je les ai reprises.


Et cette collaboration avec Casey Foubert (Rocky Votolato, Pedro The Lion…) et Kory Kruckenberg (J.Tillman, Rosie Thomas) ?

J’adore collaborer avec les amis. Un jour, j’aimerais bien faire un disque entier avec juste mes amis et moi. J’ai de vraiment de la chance de connaître autant de gens talentueux.

Est-ce que tu peux nous parler de Postcards & Audio Letters...? Ce projet est sensiblement différent du reste de tes disques…

C’est une longue histoire…Je dirais simplement que c’est un disque fait avec des sons que j’avais gardé depuis des années. Il semble que tout ce truc autour de la ’’récup’‘’est à la mode aujourd’hui. Il y a ce magazine et certains sites web ou émissions de radio dédiés à ce mouvement ‘’récup’’’. Pour moi, c’était juste une idée piquée à Duchamp et à Warhol.

Tu tourne souvent en Europe. Comment y es-tu accueilli ?
Ils ont tous compris en Europe. C’est cet amour constant pour la musique américaine. C’était comme ça dans les années 60. Les bluesmen jouaient dans des salles combles en Europe, alors qu’aux Etats-Unis, tout le monde s’en foutait. C’est la même chose aujourd’hui.Beaucoup de musiciens se sont installés en Europe, parce que c’est plus facile de vivre de la musique et d’être écouté.
Peux-tu dire quelques mots sur Hoquiam, le groupe que tu formes avec ton frère Drake ?

C’est juste un exutoire pour tous les morceaux un peu moins accomplis que je ne présenterai jamais à mon public habituel. C’est beaucoup plus aliénant et calme…expérimental.

Travailles-tu toujours comme instituteur ?

Non, mais je fais des remplacements de temps en temps, quand je ne fais pas de musique.

http://media.bonnint.net/seattle/7/722/72259.jpg

Discographie :

Maraqopa (Secretly Canadian/2012)

Saint Bartlett (Secretly Canadian/2010)

Caught In The Trees (Secretly Canadian/2008)

And Now That I’m In Your Shadow (Secretly Canadian/2006)

Traded For Fire b/w Ghost of David Split 7” avec Dolorean (Secretly Canadian/2006)

On My Way To Absence (Secrely Canadian/2005)

Just In Time For Something EP (Secretly Canadian/2004)

This Fabulous Century (Burnt Toast/2004)

Where Shall You Take Me ? (Secretly Canadian/2003)

Holding His Breath EP (Acuarela/2003)

Big Let Down b/w Make Up Your Mind 7″ avecDavid Bazan (Secretly Canadian/2002)

I Break Chairs (Sub Pop/2002)

Four Songs EP (2002)

Postcards And Audio Letters EP (Sub Pop/2000)

Ghost Of David (Sub Pop/2000)

Rehearsals For Departure (Sub Pop/1999)

Gathered In Song EP (Made In Mexico Records/1998)

Waters Ave S. (Sub Pop/1997)

Les artistes ayant côtoyé Damien Jurado sont nombreux, de J. Tillman à The Microphones, en passant par Low ou Julie Doiron. Entretien avec quelques-uns de ses amis musiciens et producteurs.

http://userserve-ak.last.fm/serve/_/2702689/Julie+Doiron+Julie.jpgJulie Doiron, chanteuse et guitariste :

J’ai beaucoup tourné avec lui. Il n’y a pas assez de gens qui le connaissent. Il compose des super chansons, avec de bons textes, et en live, il a une voix très douce, un peu grave, mais c’est vraiment une voix qu’on écoute. Il a une bonne présence sur scène. C’est quelqu’un de très doué mais il n’est pas très connu. Mais il n’aime pas prendre l’avion, alors il ne voyage pas trop pour jouer à l’étranger.

http://farm7.staticflickr.com/6155/6185400161_0fcfde74b8_z.jpgKory Kruckenberg, ingénieur du son (Caught In The Trees) :

Damien est un grand songwriter. J’étais déjà fan longtemps avant de faire sa connaissance il y a quelques années. C’est un honneur pour moi d’avoir pu travailler avec lui sur son nouvel album, tout comme avec Eric et Jenna, qui sont mes amis depuis un moment aussi. Ce sont des gens très talentueux.

Parle-nous des sessions d’enregistrement dans les bois…Est-ce que ça a inspiré l’atmosphère du disque ?
Packwood Sessions est un projet de compilation pour lequel Damien a enregistré une chanson l’été dernier. Le projet n’est pas terminé, mais l’idée est de faire jouer deux musiciens-amis ensemble, en binôme, et de jouer les morceaux de l’autre. Damien, Jenna et Eric ont démarré le projet avec J. Tillman. J’ai emporté du matériel pour enregistrer, j’ai installé le tout dans une pièce et on a enregistré des chansons…avec des ressources assez limitées. Je pense que l’atmosphère de ces premières sessions, qui se sont très bien déroulées, a définitivement influencé le son des enregistrements et l’ambiance des chansons.

Comment travailles-tu ? Comment procèdes-tu pour enregistrer des chansons ?

Pour moi, le procédé est différent pour chaque projet. Parfois, je travaille dans un studio, ou alors chez moi, dans mon propre studio. Tout dépend du groupe. J’essaie d’adapter ma façon de travailler à chaque groupe ou musiciens, pour qu’ils se sentent à l’aise autant que possible et de leur permettre de rester créatifs et de

Quelle est ta chanson préférée de Damien Jurado ?
C’est vraiment une question difficile…Comme je l’ai dit plus tôt, Damien est un grand songwriter et il y a tellement de chansons. Il y a évidemment des classiques telles que Ohio et What Were The Chances. Mais j’aime aussi certains titres issus de I Break Chairs, comme Paper Wings, Lose My Head et Never Ending Tide. Il y en encore d’autres de Hoquiam, I Can’t Get Over You, et sur Rehearsals For Departure, aussi…Je pourrais continuer comme ça, mais je crois que tu as compris l’idée.

Tu as travaillé avec Rosie Thomas, Troubletown (le projet solo de Jenna Conrad, chanteuse et violoncelliste de Damien Jurado), Rocky Votolato…Tout le monde se connaît…Fonctionnez-vous comme une famille ?
Seattle n’est pas une ville extrêmement grande, donc Rosie, Rocky, Josh (Tillman), Dave Bazan (le chanteur de Pedro The Lion), Troubletown et beaucoup d’autres se connaissent tous. Ils se soutiennent tous et sont devenus de très bons amis ou le sont depuis des années.

Damien me rappelait, le weekend dernier, comment il avait récupéré sa première guitare lorsqu’il vivait avec Jeremy Enigk (Sunny Day Real Estate, The Fire Theft) et que ce dernier l’avait encouragé à faire de la musique.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/8/87/Jenna_Conrad_2006.jpgJenna Conrad, chanteuse (Avians Alight) et violoncelliste sur Caught In The Trees et sur plusieurs albums de J. Tillman, dont Year In The Kingdom et Singing Ax :

Peux-tu nous dire quelques mots à propose de l’enregistrement de Caught In The Trees ?

Caught In The Trees a été amusant à faire, plutôt détendu, expérimental par moments, parfois je deviens un peu émotive simplement parce que son contenu est si chargé et que nous y avons passé du temps. J’aime enregistrer, je passe à chaque fois de très bons moments.

Que dirais-tu à propos de Damien ?

Je pense que Damien et moi, on a été frères et soeurs dans une autre vie. On a une relation très familiale. Il est comme le grand frère que je n’ai pas eu. Parfois, il lit dans mes pensées. Mais en dépit d’une allure d’ours, c’est une crème. Comme musicien, je pense qu’il est ridiculeusement talentueux ! Ce mec est juste incroyable dans ce qu’il fait. Et il le fait parce qu’il sent que c’est son but, comme quelque chose qu’il doit faire. Je l’admire sincèrement.

Tu sembles avoir joué un rôle plus important dans la réalisation de ce disque…

L’idée globale du disque, c’était d’envisager une approche différente. On a plus collaboré que sur les disques précédents, mais ça n’était pas aussi visible. Eric a toujours été très impliqué autant dans le processus créatif que pour l’enregistrement depuis qu’il joue avec Damien. Il est toujours là, en coulisses. Ce mec est un putain de génie. Damien a tellement de chance d’avoir ce gars-là avec lui.
De quoi parlent tes chansons ? Comment les travailles-tu ?

Mes chansons parlent des émotions humaines, pas toujours les miennes, parfois celles de tout le monde, parfois juste quelques idées. La condition humaine me fascine, particulièrement quand il s’agit d’amour et que nous voulons ou non faire pour lui. Pas juste l’amour, mais la passion et notre capacité à être passionnés. Je suis plutôt acharnée quand il s’agit d’amour. C’est-à-dire que si j’aime quelqu’un, ça va être quelque chose ! Ca m’a d’ailleurs fait faire des choses assez stupides, mais je n’ai pas beaucoup de regrets…juste un ou deux.

Comment je travaille mes chansons…question difficile pour moi…parce que parfois je m’y met à fond et parfois je ne le sens pas du tout. Je suis assez indisciplinée, ce qui n’aide pas. La plupart de mes chansons arrivent comme ça, ensuite je les enregistre jusqu’à ce qu’elles me paraissent ni embarrassantes ni stupides…J’ai tendance à trop réfléchir à tout ça…J’ai toutes sortes de pensées saugrenues qui envahissent mon esprit. Il vaut mieux pour moi que je les ignore, je pense.

Kory (Kruckenberg) m’a dit que tu avais enregistré des chansons dans son studio…Tu projettes de sortir un disque ?

J’essaie déjà de finir de l’enregistrer, mais j’imagine qu’une sortie est prévue sinon ça ne vaut pas le coup de le faire…bien que ça se soit déjà produit avant. Mais oui, j’ai vraiment envie de sortir quelque chose d’une façon ou d’une autre.

Portrait et propos recueillis par S.

(c) 2012

http://www.youtube.com/watch?v=rV7JQ2R7OX8
http://www.youtube.com/watch?v=qjuNrCoNAEc
http://www.youtube.com/watch?v=3xtPBukNFOY
Total
0
Shares
Autres publications
%d blogueurs aiment cette page :