Logo Sensation Rock

L’ALBUM OUBLIE: GRANT LEE BUFFALO, Mighty Joe Moon

Slash/London/Barclay/1994

En 1993, en provenance de Los Angeles débarque le trio Grant Lee Buffalo. Formé de Grant Lee Phillips (chant/guitare/banjo et compositeur), Paul Kimble (bass/piano et production) et Joey Peters (batterie et percussions en tout genre). Les compos de Phillips sont une base folk teintée de rock parfois noisy, d’une grande sensibilité. Le premier album Fuzzy accompagné de single-titre met le groupe en lumière. Un an plus tard, le combo remet le couvert avec Mighty Joe Moon. Etonnament ce second disque ne connaitra pas le succès de son aîné. Les radios boudent le premier extrait Mockingbirds. Et pourtant, ce second essai est plus varié, offrant des compos folk simples (It’s The Life, Mighty Joe Moon), americana (Lady Godiva And Me et son seul air de banjo), rock (Demon Called Deception) et noisy (Lone Star Song, Sing Along; cette dernière avec une guitare saturée rappelant Neil Young). Grant Lee Phillips par sa voix dans sa palette large (écoutez Mockingbirds) permet d’assurer les morceaux rocks comme les plus intimistes. Happiness et sa mélodie douce-amer est le parfait exemple. Ce morceau passé inaperçu en 1994 sera repris 12 ans plus tard pour la B.O de Dr House (saison 3 épisode 3), lui offrant une seconde vie. Grant Lee Buffalo assurera la première partie de R.E.M lors du Monster Tour, Joey Peters remplaçant Bill Berry au pied levé lorsque celui-ci fut victime d’un AVC.

Après Mighty Joe Moon, le trio produira deux autres disques plus rock mais pour le coup soit descendu par la critique (Copperopolis, 1996), soit ignoré (Jubilee, 1998). La séparation est inévitable, le caractère égocentrique de Grant Lee Phillips n’aidant pas. Celui-ci se produira ensuite en solo, avec des albums sortis dans la confidentialité. Il n’en reste pas moins que Fuzzy et Mighty Joe Moon demeureront des grandes productions de la fin du siècle dernier, des must have.

Total
0
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :