Logo Sensation Rock

GREENSHAPE, Storyteller

Sober & Gentle/Sony Music/2011

On ne sait pas grand-chose de Régis Israel, si ce n’est qu’il est un jeune boxeur originaire de Lille et qu’il a posé ses valises en Suède le temps d’enregistrer son premier album, Storyteller. Pour le reste, c’est sa pop-folk mélancolique qui parle pour lui.

C’est avec l’aide de Tore Johansson, connu pour avoir produit le fameux Gran Turismo des Cardigans, le fameux premier album de Franz Ferdinand et le moins célèbre J’en Ai Marre D’Etre Deux de Mathieu Boogaerts, que ce premier album a été confectionné. Une dizaine de chansons gorgées de spleen qui dès l’ouverture, envôute par leur univers sobre et sincère. Un morceau éponyme qui vise haut (Storyteller), un duo avec une chanteuse suédoise non sans rappeler un autre duo choupinou signé chez Sober & Gentle (Seed & Sand), cette autre ballade avec adjonction de banjo (Pound After Pound), l’entêtant et chaloupé Feel Better, le superbe Overlord et ses chœurs d’enfants, une bonne partie des morceaux de Storyteller font mouche.

Mais, à notre grand regret, certaines des ballades crépusculaires – et toujours mid-tempo – de Greenshape prennent vite le même cap que la pop acoustique mainstream de James Blunt. Pas qu’on déteste James Blunt, non, mais on a l’impression que le jeune barbu cherche à tout prix la parfaite ballade pour faire pleurer dans les chaumières (Chloe’s House, Please) au risque de s’y perdre un peu.

Total
0
Shares
Related Posts
Read More

JAMAICA, No Problem

Cooperative Music/PIAS/2010 À la base, une rencontre, celle du groupe de pop/new wave Poney Poney – alors composé…
%d blogueurs aiment cette page :