Logo Sensation Rock

PUDDLE OF MUDD, Re:(disc)overed

Arms Division/2011

Le groupe copier-coller de Nirvana des années 2000 est de retour avec un album de reprises. Après le plaggiesque She Hates Me de Come Clean, qui ressemblait comme deux gouttes d’eau à I Saw You Mummy de Suicidal Tendencies, Puddle Of Mudd fait ici les choses officiellement. Puisant dans un répertoire des années 70, le groupe se veut rendre hommage aux formations qui les a le plus influencées mais sans vouloir réinventer les morceaux.

Mais on ne peut pas dire que parmi les 11 titres de Re:(disc)overed, on soit franchement emballé. L’ouverture avec Gimme Shelter des Stones est sympathique ou encore T.N.T de AC/DC, qui feront office de bons morceaux rock. Mais parfois il faut faire profil bas lorsqu’on veut s’attaquer aux Grands, comme Neil Young. Tout le monde n’est pas Eddie Vedder ou Johnny Cash. Wes Scantlin tente toujours de singer Cobain à tel point que ça devient pathétique. Old Man est donc à oublier. De même que The Joker de Steve Miller Band qui ne restera pas en mémoire. Un groupe bisontin fait 100 fois mieux dans cet exercice. Et on touche vraiment le grotesque à l’écoute de Rocket Man d’Elton John ou de la destruction de D’Yer Make’r de Led Zep. Mieux vaut se tourner vers la version de Sheryl Crow qui lui donnait un air frais et insouciant. Pour conclure, à passer. Courage à ceux qui attendent la prochaine mouture de Puddle Of Mudd, moi je passe mon tour.

Total
0
Shares
Related Posts
Read More

COCOON, Covers

Sober & Gentle/Universal/2011 Coup marketing ou totale démarche artistique, Cocoon réédite Where The Oceans End accompagné d’un EP…

NASSER, #4

DIMANCHE 3 JUILLET 2011 Bonsaï Music/Warner/2011 Nasser, soit trois musiciens Nicolas, Simon et Romain (N, S et R…