Logo Sensation Rock

FOO FIGHTERS, Back And Forth

Roswell Records/RCA/Sony/2011

Back And Forth, “rockumentaire”

réalisé par James Moll, retrace la carrière jalonnée de succès mais aussi de remises en question d’un des plus grands groupes de rock au monde.

Depuis le départ de Kurt Cobain en 1994, Dave Grohl, alors batteur de Nirvana, décide de prendre son destin en main, s’isole dans un petit studio de Seattle et enregistre les quelques chansons qu’il a composées auparavant, dans l’ombre de Cobain. Ces chansons allaient former plus tard le premier album de Foo Fighters. C’est de cette manière que commence le documentaire Back And Forth, titre qui signifie “va-et-vient” ou “aller-retour”, en anglais. Car la carrière de ce groupe (au line-up définitif depuis peu) n’a pas été sans problèmes, traversant de grosses périodes de doutes, de changements fréquents d’effectif (le départ de Pat Smear, le départ du premier batteur, l’arrivée de Franz Stahl à la guitare, le retour de Pat Smear…), bref l’histoire presque classique d’un groupe de rock.
Dave Grohl, Pat Smear, Nate Mendel, Chris Shiflett et Taylor Hawkins reviennent chacun à leur tour sur les évenements marquants de leur histoire commune, avec beaucoup d’humanité, d’humour et parfois d’émotion (Dave Grohl s’exprime à propos du décès de Kurt Cobain non sans une larme au coin de l’œil).

Le documentaire, bien ficelé et bourré d’images d’archives, suit en fait le parcours des Foo Fighters à travers leur discographie, mélant les interviews aux images de concerts, de répétitions, d’accouchements de tubes imparables (The Pretender, All My Life…) et d’enregistrements. A propos d’enregistrement, on s’attarde un peu sur celui de Wasting Light et c’est une très bonne chose. Tous les musiciens se retrouvent dans l’immense maison des Grohl (Maman est en haut, elle fait des gâteaux, Papa est en bas et fait du rock ‘n’ roll) pour enregistrer (encore dans un garage !!) ce dernier album. On voit ainsi défiler le géant Krist Novoselic venu jouer de la basse et de l’accordéon, un Pat Smear moustachu, Bob Mould (chanteur des cultes Hüsker Dü et idole de Grohl), et Butch Vig (producteur légendaire de Nevermind et batteur de Garbage) derrière la console. Bref, tout ce petit monde s’active avec beaucoup de bonheur autour des nouvelles compos de Dave Grohl, pris entre deux feux : écrire des paroles en cinq minutes ou aller se baigner dans la piscine avec sa fille.

Le film connaît par ailleurs son apogée avec des images du groupe pendant sa gigantesque prestation à Wembley, moment magique où le groupe joue devant 85000 fans.
Back And Forth est une belle mise en images de l’incroyable aventure musicale et avant tout humaine vécue par les Foo Fighters depuis 16 ans.

Total
0
Shares
Autres publications
%d blogueurs aiment cette page :