Logo Sensation Rock

VANDAVEER, Dig Down Deep

Alter-K/Modulor/2011

Délaissant (un peu) l’ambiance folk intimiste de ses deux premiers opus, Mark Charles Heidinger et Rose Guerin reviennent avec un album haut en couleurs, comme l’annonce cette superbe pochette.
Accompagné de nombreux musiciens, Vandaveer offre un album orchestré et varié.
L’entrée peut être trompeuse avec le titre éponyme, ancien morceau mais enregistré pour la première fois en studio. Après un début acoustique, le morceau s’envole grâce à des percussions qui ne sont pas sans rappeler celles du Ain’t No Grave de Johnny Cash. Le duo vocal est toujours fidèle, poignant et puissant.
L’ouverture pop approchée sur le précédent album avec Before The Great War est ici plus présente par des titres comme Concerning Past + Future Conquests ou le single The Nature Of A Kind. La qualité de cette album tient également au choix des collaborateurs. Ainsi MCH a fait appel à la magnifique Cheyenne Marie Mize pour accompagner le duo de son violon. En ressort Spite, chevauchée épique dans l’ouest américain ou The Great Gray. Sur ce dernier, le violon sonne presque faux pour faire écho à un riff de guitare électrique. Cela donne alors un morceau angoissant, toujours aux rythmes des percussions précédemment suscitées.
Les influences de Heidinger ne sont pas oubliées comme le montre Pick Up The Face qui sonne comme une compo de Bob Dylan.
Pour conclure ce troisième album, Vandaveer se lance dans l’auto-reprise. En effet, The Waking Hour était présente sur l’EP A Minor Spell. Si l’original était un morceau folk, le reprise devient un morceau dépouillé où les voix sont juste accompagnées de quelques notes de piano, le tout sur un fond de synthétiseur discret. Une manière magique de conclure ce tant attendu Dig Down Deep.
Cet album pourra en dérouter certains, mais il montre que Vandaveer arrive à maturité et n’a pas fini de nous offrir des moments magiques.

Total
0
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :