Logo Sensation Rock

The Postmarks, Memoirs at the End of the World

ADA/Naïve/2010

Représentants d’une pop à l’Anglaise, surannée comme il faut, The Postmarks s’impose avec un deuxième album réussi, quelque part entre Belle & Sebastian et Camera Obscura.

En plus de pochettes vintage qu’on croirait abîmées par le temps, la musique de The Postmarks (“Les Cachets de la Poste”, en français) est allé faire les vide-greniers de Londres et en a ramené des mélodies et des orchestrations dignes des 60’s, jusque dans la voix de Tim Yehezkely, magnifique chanteuse venue d’Israël.
Pourtant…pourtant, The Postmarks sont américains, de Floride pour être précis. Comme quoi, cette pochette, cette musique ont tendance à faire croire que ces musiciens nourris au son de Françoise Hardy, Saint Etienne ou Stereolab viennent tout droit d’Angleterre. Quoi qu’il en soit, Go Jetsetter, My Lucky Charm, entre autres perles pop, attrapent l’oreille de l’auditeur en un clin d’oeil…

Disque atmosphérique, cinématographique et souvent très ensoleillé, Memoirs at the End of the World pourrait bien être le compagnon des facteurs et celui d’un printemps qui tardait à venir.

>> www.myspace.com/thepostmarks

Total
0
Shares
Related Posts
Read More

LEONARD COHEN, Old Ideas

Sony/2012 Après plusieurs années d’absence, retour d’un songwriter qui s’écoute et se lit toujours pas trop mal.DèsGoing Homeet…
%d blogueurs aiment cette page :