Logo Sensation Rock

Guitare en scène sous le signe des Scorpions

Après un 2ème jour plutôt calme et bluesy,  retour du rock et des riffs de guitares plus acérés en ce vendredi 15 juillet, avec tout de même quelques slows devenus légendaires pour mettre tout le monde d’accord!

3ème jour, GES arrive à mi-parcours mais la météo est toujours aussi belle et le public plus que jamais au rendez-vous pour applaudir les grands noms du rock dans une ambiance toujours aussi cool et décontractée.

Ce soir c’est aux Stéphanois de The Toad Elevating Moment d’ouvrir le ban sous les feux du soleil éclairants comme chaque soir la scène village. Le groupe a remporté le tremplin GES et on comprend pourquoi tant leur set est carré et leurs compos riches et variées, alternant riffs aux accents stoner et partitions + mélodiques. Malgré la chaleur, le groupe déborde d’énergie et manifeste à plusieurs reprises son plaisir de jouer ici, ce qui ne manque pas de séduire les festivaliers déjà présents.

Après cette bonne entrée en matière qui nous a bien décrassé les cages à miel, place à George Thorogood et à ses Destroyers qui, malgré leurs 45 ans d’activité au compteur, vont dégourdir les jambes de tous les festivaliers. En effet, en écoutant ces riffs de hard-boogie, impossible de résister à l’envie de se déhancher et d’exécuter quelques pas de rock! Comme souvent à Guitare en scène, les artistes ont la banane et leur plaisir de jouer se voit et se transmet au public qui le leur rend bien, parfaite alchimie pour savourer d’excellents concerts! Et aux premières notes de “Bad to the bone”, certainement le titre le + populaire que le cinéma a souvent utilisé, la liesse qui envahi une nouvelle fois le chapiteau nous rappelle la chance que nous avons d’être ici.

L’humeur est donc au beau fixe pour accueillir les Scorpions dont le nom s’affiche en grand sur un immense rideau qui cache toute la grande scène. Le chapiteau est plein à craquer y compris sur ses extérieurs et dès les premières notes accompagnées de la chute du rideau, une immense clameur met le feu au stade des Burgondes. A leur tour, et malgré leur statut de stars internationales depuis des décennies, tous les membres du groupe affichent un large sourire qui fait plaisir à voir et à partager. Le groupe alterne des morceaux de leur dernier album “Rock Believer” (le 19ème!) tout juste sorti avec d’autres plus anciens avant d’enchaîner leurs plus grands hits (Send me an angel, Wind of Change spécialement dédié au peuple ukrainien, Blackout, Big city nights) pour finir par un rappel de 1er choix avec la meilleure balade de tous les temps “Still Loving You” et son pendant plus énervé “Rock you like a Hurricane”! Tout le monde est conquis par le show des allemands toujours très en forme, que du bonheur!

Pour finir la soirée, direction la scène village où le groupe suisse Gotus, réunissant plusieurs musiciens chevronnés de la scène rock helvète ainsi que Ronnie Romero au chant, a remplacé au pied levé Bernie Marsden initialement programmé. Le style est résolument hard-rock et les compos accrocheuses sont bien exécutées mais il est tout de même difficile de succéder à l’un des maîtres du genre sans paraître un peu terne, aussi est-il temps de rentrer en sifflotant l’intro de “Wind of change” le sourire aux lèvres, quelle belle soirée!

 

Texte et photos: Fabien Mathieux

Total
8
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :