Logo Sensation Rock

Guitare en Scène 2022, la machine à riffs est relancée!

Après 2 années de disette, les riffs de guitare ont enfin retenti de nouveau sur le stade des Burgondes à Saint-Julien-en-Genevois pour l’édition 2022 de Guitare en scène, qui, comme nous l’avons vu dans un précédent article, revient non seulement avec 1 jour de festival supplémentaire (5j au lieu de 4 habituellement) mais en plus avec une programmation de folie!

Mais commençons par le début! En ce mercredi 13 juillet 2022, tout le pays profite d’un soleil estival et de températures dignes…d’un mois de juillet! Et c’est donc avec des conditions idéales que s’ouvrent les festivités avec le groupe The Prize, nouveau projet de Maggy Luyten (chant) et Christophe Godin (guitare) qui vient tout juste de sortir son premier album. Le son est résolument lourd et puissant mais ce que l’on ressent surtout, c’est l’envie du groupe d’en découdre en live et le plaisir de retrouver le public en festival! Et malgré la chaleur et l’heure précoce, les premiers festivaliers répondent présents aux sollicitations de Maggy et aux soli de Christophe, parfaite entrée en matière pour cette soirée dédiée au heavy metal!

Après cette bonne mise en jambes, direction la grande scène pour retrouver Black Label Society (BLS). Le public est désormais bien arrivé et dès l’entrée de Zakk Wylde et sa bande sur scène, les acclamations et les bras s’élèvent sous le grand chapiteau. Le son est massif et les nombreux soli parfaitement exécutés emportent tous les suffrages. Arborant une tenue et une coupe de cheveux dignes d’un viking, Zakk quitte pourtant ses guitares et son pied de micro orné de crânes au milieu du set pour s’installer au piano le temps de 2 morceaux plus calmes et intimistes qui remportent un franc succès et nous rappellent que derrière ses apparences de “Berserker”, il y a avant tout un homme.

A peine le temps de boire une bière (ou 2!) pour nous rafraîchir que c’est au tour de Airbourne de venir enflammer le public et les Australiens attaquent pied au plancher avec “Ready to rock”, titre parfait pour chauffer à blanc la foule qui entame pogos et slams d’entrée de jeu! Le ton est donné, ce qui ravi Joel O’Keeffe dont la fougue et la générosité feront merveilles durant tout le concert pour déchaîner les festivaliers, qu’il traverse tout le public sur les épaules d’un roadie et ou qu’il serve des bières à la volée! Le style et l’origine géographique du groupe font inévitablement penser à leurs aînés d’AC/DC, mais surtout pour se dire que c’est à cette claque de heavy survolté et possédé par le diable qu’un concert d’AC/DC devait ressembler dans les années 70, loin du barnum inhérents aux stars planétaires que le groupe est désormais devenu. Bref, quel kif le groupe des frangins O’Keeffe! (cherchez pas, pari perdu!)

Tonton Zégut était présent lors de cette première soirée et après avoir présenté sur scène les différents groupes en compagnie de Samuel Degasne, le youtubeur créateur de la chaîne “Une chanson l’addition”, il était très fier d’annoncer les Last Train qu’il soutient depuis plusieurs années, les qualifiant même de “groupe de rock français le + important depuis Noir Désir”, c’est dire! Et les Alsaciens vont vite prouver qu’ils sont à la hauteur des espoirs placés en eux en exécutant un excellent set, certes court et qui plus est sur la petite scène pour des questions de timing et de planning, mais d’une intensité folle et bourrés d’hymnes rock tels que Fire, On my Knees ou encore le monumental titre éponyme de leur second album, The Big Picture. Bravo les gars d’avoir tout donné malgré les conditions un peu particulières et le fait que vous étiez attendu le lendemain aux Vieilles Charrues à l’autre bout du pays, c’était court mais qu’est-ce que c’était bon!

Enfin pour clore en beauté cette magnifique première soirée, les festival nous avait concocté une de ses spécialités, à savoir une “jam session” avec plusieurs grands noms de la scène rock internationale, jugez plutôt: Gus G, Marco Mendoza, Dino Jelusick venus spécialement pour l’occasion et rejoints par Maggy Luyten et Joel O’Keeffe sur plusieurs hits metal et heavy pour le plus grand plaisir des festivaliers heureux d’assister à pareil événement! Le festival dure jusqu’à dimanche avec d’autres grands noms à venir, toutes les infos ici: https://www.guitare-en-scene.com/

Photos et texte: Fabien Mathieux

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :