Logo Sensation Rock

Ben Howard, Collections From The Whiteout

Quatrième album pour le folkeux britannique Ben Howard, de plus en plus éclectique, entouré du très demandé Aaron Dessner (The National) pour quatorze nouveaux titres plutôt exigeants et baroques.

 

Follies Fixture confirme les nouvelles orientations du chanteur : pluie de synthétiseurs avant un rythme acoustique et doux, Howard sait surprendre. What a day, single sorti il y a quelques semaines, prolonge cette impression avec ici un titre pop, efficace et remarquable, mais désormais loin de la ligne néo-folk de ses débuts. Crowhurst’s Meme, titre électrique et plus expérimental, est inspiré de la mort du marin amateur Donald Crowhurst ; d’autres faits divers sont mis en exergue dans cet opus comme autant de compositions narratives, tel The Strange Last Flight of Richard Russell, sur une mélodie jazzy et moderne : l’histoire authentique d’un bagagiste américain qui déroba un avion pour s’écraser dans la région de Seattle.

 

L’envolée libre, telle pourrait être un résumé de cette production ; Finders Keepers, composition angoissante et crispante avec ses envolées parlées sur un son évoquant Radiohead en roue libre, s’achève avant de redescendre sur le tranquille et agréable Far Out. Mais cette quiétude a du mal paradoxalement à trouver sa place sur ce disque. Nous sommes presque surpris de trouver (encore) de la pure folk sur Rookery et Buzzard, compositions directes et très naturelles. Les nouveautés de la première partie du disque s’estompent quelque peu dans la seconde, comme en confirme les belles réussites Your Have Your Way, tandis que Sage That She Was Burning poursuit l’exploration de son jazzy, ponctué d’acoustique livré avec parcimonie. L’artiste démontre malgré tout qu’il peut combiner électronique pointue et exigeante en même temps qu’une voix majestueuse (Metaphysical Cantations), avant une fin de disque marquant le retour à d’avantage de calme et de sérénité (Make Arrangements). 

 

Un album généreux et riche de nouveautés musicales qui risque à nouveau de dérouter les fans de la première heure. Un album ambitieux, difficile à appréhender mais qui témoigne de la grande liberté de l’artiste. S’il existe une récompense pour désigner les meilleurs dans cette catégorie, le nom d’Howard serait naturel.

-Julien Lagalice.

 

Artiste : Ben Howard

Catégorie : album rock

Genre : Folk Rock

Label : Island Records

Date de sortie : 26 mars 2021.

(Ben Howard, You Have Your Way)

 

 

 

Total
1
Shares
Autres publications
%d blogueurs aiment cette page :