Transfer Festival : Albion et Psychédélisme à Lyon en Mars

Tandis que les annulations et les reports de dates s’accumulent du côté des salles de spectacle, c’est une nouvelle pleine d’espoir et de distorsion qui fait plaisir cette semaine avec l’annonce de la suite de la programmation de l’incontournable festival indé’ lyonnais, le Transfer Festival !

Non content de se payer le luxe une programmation toujours léchée, le festival annonce la couleur en dévoilant  une affiche qui tabasse. Celle-ci étant élaborée par le graphiste belge au style hautement reconnaissable et indie-friendly Elzo Durt, dont on a pu admirer les multiples œuvres au sein de l’écurie Born Bad Records et d’autres projets dingo, Thee Oh Sees compris ! Excusez du peu !

Après une année de jachère masquée, le festival des musiques indépendantes et intrépides sort donc les muscles et revient mettre la lumière à tous les étages avec quelques noms supplémentaires, annonçant la fin de la billetterie en “Early-Bird’ et la soudaine venue d’une folle envie de sauter dans la machine à voyager le temps pour quitter cette période d’oblivion scénique et atterrir en 2021.

Pour cette 4ème édition, navigation vers un cap connu. La bonne espérance, toujours autour d’une programmation à l’orientation très Garage/Post-Punk/Psyché avec une pointe électronique. Une grosse armada de groupes britanniques plus immanquables les uns que les autres, des pépites internationales de la scène indé’ actuelle et à en devenir, sans oublier nos pépites nationales !

Une vraie 4ème édition attendue du 11 au 14 mars qui se tiendra encore cette fois-ci entre les salles du Transbordeur les 12,13 et 14 mars ainsi qu’au Ninkasi avec une soirée gratuite le 11 mars.

 

La programmation :

Après une première annonce précoce avec la venue des Fontaines D.C. en tête d’affiche suite à la parution de leur deuxième album “A Hero’s Death”, sublime recueil post-punk encore une fois de la part des dublinois.

C’est une belle promesse qui s’annonce avec le retour des baratineurs acidulés et garageux de The Wytches dont le prochain disque sort très très bientôt.

Shame reviendront en 2020 sur scène pour présenter eux aussi un nouveau disque dont on devrait pouvoir poser les oreilles dessus en janvier prochain si tout va bien.

Autre gros coup de cœur avec la venue du trio toulousains de SLIFT qui viennent de sortir en 2020 “Ummon”, une orgie Kraut intergalactique qui ferait tomber les dentiers des fans des King Gizzard.

Les français seront accompagnés du duo japonais foufou de WaqWaq Kingdom pour la pointe electronique.

Bristol, toujours bien représenté à Lyon avec la venue de Billy Nomates, la sensation post-punk de cette fin d’année.

Enfin, ce sont Les marquises et leur leader Jean-Sébastien Nouveau, qui viendront enivrer le transbordeur avec une pop délivrante.

Plus d’informations sur la programmation et sur la journée de Dimanche à venir.

Pass 2J et billets à la journée (sauf Dimanche) disponibles dès à présent sur la billetterie officielle.

Total
10
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :