Logo Sensation Rock

BARON CRANE – WITCHFINDER – MARS RED SKY, Maroquinerie, 4 mars 2020

Superbe affiche stoner-doom-psyché en ce 4 Mars à la Maroquinerie. Baron Crâne qui a beaucoup tourné l’an dernier et s’apprête à sortir un nouvel album cette année ouvre les hostilités. Le trio développe une musique particulièrement intéressante. Sur une base stoner, il s’ouvre à des choses très différentes notamment à des incursions jazz qui peuvent surprendre pour ce style musical mais fonctionnent à merveille. Innovateur, intelligent, intriguant, on démarre sur de bonnes bases.

Les Clermontois de Witchfinder qui suivent oeuvrent quant à eux dans le doom. A l’écoute de leur set, aucun doute là dessus : des morceaux lents, lourds et longs : tous les ingrédients du doom sont là. Leur musique se révèle prenante et envoûtante. On se laisse porter par leurs longues digressions instrumentales qui montrent un groupe qui a bien digéré l’influence de Black Sabbath. Le combo est d’autant plus intéressant qu’il intégre à son doom des éléments grunge qui apporte une grande originalité à leur style. Cinq morceaux pour un set de ¾ heures particulièrement jouissif. On a déjà hâte de les revoir live.

Mars Red Sky a sorti l’an dernier avec « The Task Eternal » ,un véritable chef d’oeuvre. Un album d’une grande beauté et d’une intensité rare. : la lourdeur de Black Sabbath et le côté majestueux de Pink Floyd réunis dans un seul groupe. Les Bordelais sont en outre devenus au fil des années l’un des meilleurs groupes live qui soit. L’entrée en matière de leur set avec deux superbes titres du dernier album, « Reacts » et « Collector » côtoie les sommets. Deux titres longs, planants pour du psychédélisme/stoner à son meilleur.

Sur « The Proving Grounds » la voix de Julien Pras fait des merveilles et voit le trio s’aventurer vers des territoires plus pop. Le combo délivre ensuite d’excellentes versions de « Crazy Hearth » et « Soldier on » avant de nous offrir une longue et sublime version de « The Light Beyond », morceau tiré de l’album« Stranded in Arcadia », lourde et psychédélique à souhait avec une basse monstrueuse pour bonne mesure. Un morceau qui emporte loin, très loin le spectateur. Le groupe puise ensuite dans son back-catalogue avec ce « Strong Reflection » tiré de leur premier album qui on le constate n’a pas pris une ride avec ce son psychédélique si typique du groupe. Trippant et prenant.

« Hollow King » autre sublime titre du dernier album conclut un set parfait avant que le groupe ne revienne en rappel pour un « Arcadia » longue montée instrumentale qui achève de la meilleure des manières un set en tous points remarquable.

Une très belle soirée avec deux groupes très intéressants et un Mars Red Sky lumineux.

Pierre-Arnaud Jonard

Total
1
Shares
Related Posts