Logo Sensation Rock

Un printemps généreux à la Laiterie

Le printemps arrive sur la pointe des pieds, mais les dates à La Laiterie durant cette période sont quant à elles bien ancrées dans la tête de certains. Pour les autres, voici une sélection de 7 dates à ne manquer sous aucun prétexte à Strasbourg:

1-Laibach – Grande Salle, le mardi 26 mars 2019

2-Enter Shikari – Grande Salle, le vendredi 29 mars

3-John Mayall “85th anniversary tour” – Grande Salle, le mardi 02 avril 2019

4-Crippled Black Phoenix + Soft Kill + Fotocrime – Le Club, le jeudi 04 avril 2019

5-Joe Jackson “Four decade tour” + Guest – Grande Salle, le vendredi 05 avril 2019

6-Hellfest: W4RM UP 7OUR 2K19 avec Dagoba, Black Bomb A, Redemption et Princesses Leya – Grande Salle, le dimanche 21 avril 2019

7-Millencolin + Guest – Grande Salle, le dimanche 28 avril 2019

 ————————–

1-Laibach – Grande Salle, le mardi 26 mars 2019

Laibach, formation culte, radicale et subversive de la scène industrielle et expérimentale, se lance dans un The Sound of Music Tour en 2019, sur la base d’un nouvel album né d’une performance en Corée du Nord (1er groupe étranger à se produire dans ce pays) au cours de laquelle le groupe a repris de nombreuses chansons du film très connu de 1965, « La Mélodie du Bonheur ». Le concert à La Laiterie est un événement.

(Laibach, The sound of music)

 

2-Enter Shikari – Grande Salle, le vendredi 29 mars

Depuis St Albans dans le Hertfordshire au coeur de l’Angleterre, Hybryd est devenu
Enter Shikari combinant trance, dubstep, post-hardcore et screamo pour inventer les
hits du trainspotting 2.0. En dix ans, soutenu par une fan base engagée et une presse
subjuguée, le groupe est devenu un phénomène, trustant les charts, cumulant 3 millions
de vues sur YouTube, mettant l’Astoria à genoux et se taillant une réputation de machine scénique aussi imprévisible qu’efficace. Le monde est en marche et « The Mindsweep », dernier album en date, constitue une idéale bande son de sa course.

(Enter Shikari, Sorry you’e not a winner – live à Moscou)

La première partie sera assurée par le crew de Brighton As It Is.

(As It Is, The stigma (Boys don’t cry))

 

3-John Mayall “85th anniversary tour” – Grande Salle, le mardi 02 avril 2019

On ne compte pas ceux qui entrèrent en blues et en guitare par John Mayall. Partageant la scène du British Blues Boom avec lui ou se saignant les oreilles et les doigts à tenter de reproduire The Death of JB Lenoir depuis la chambre d’une ville de sous-préfecture, célèbres ou anonymes, ils apprirent avec lui que la clef en est un amour absolu pour cette musique que l’on ne saurait réduire à ce que la technique en livre. John Mayall aura donc voué sa vie au blues, intégrant au sein de ses Bluesbrakers Eric Clapton, Jack Bruce, Peter Green ou Mick Taylor. Inutile de disserter plus avant sur ce que la Grande-Bretagne – et donc le monde – doit à ce que l’on appelle là-bas “a national treasure”, l’influence de l’homme transcende le succès qu’a rencontré son oeuvre, humble et opiniâtre. Aujourd’hui le “Godfather of British blues” fête ses 85 ans et son exceptionnelle tournée d’anniversaire passe par la France pour 3 concerts exceptionnels, dont cette date strasbourgeoise. Chapeau bas, émotion et jubilation.

 

 

4-Crippled Black Phoenix + Soft Kill + Fotocrime – Le Club, le jeudi 04 avril 2019

CRIPPLED BLACK PHOENIX est le projet de Justin Greaves déjà remarqué au sein de Iron Monkey ou de Electric Wizard. Avec ce projet au line-up évoluant au fil des albums, il trace une rosace atmosphérique qui passe du post-rock au doom psychédélique sans sourciller. Le nouvel album du groupe, “Great Escape”, délivre une charge émotionnelle hors du commun avec un style inimitable entre post rock et progressif. Un album abouti à l’intensité macabre et lumineuse à la fois.

(Crippled Black Phoenix, Great escape Pt1)

Pour cette tournée, le groupe embarque avec lui SOFT KILL, combo post punk teinté de death rock issu de l’écurie Profound Lore et FOTOCRIME projet signé sur Golden Antenna Records, qui propose un rock gothique aux accents électroniques.

 

5-Joe Jackson “Four decade tour” + Guest – Grande Salle, le vendredi 05 avril 2019

Quand Joe Jackson a déboulé au cœur de l’apparent champ de ruines offert par le punk, dégingandé et aussi improbable qu’un Pierrot jazzy amphétaminé, on avait bien deviné que sous le Beat Crazy couvait des amours noires et bleues que révélèrent très vite Night&Day et Jumpin’ Jive. En 2012 Joe Jackson avait offert à La laiterie une soirée d’exception centrée autour de son album The Duke, déclinant les standards de Duke Ellington avant d’explorer également l’ensemble de son répertoire au cours d’un set long format. Il revient aujourd’hui sur notre scène pour présenter son 20ème album et fêter ses 40 ans de carrière.

(Joe Jackson, Fabulous absolute)

6-Hellfest: W4RM UP 7OUR 2K19 avec Dagoba, Black Bomb A, Redemption et Princesses Leya – Grande Salle, le dimanche 21 avril 2019

Dagoba

Avec leurs 20 ans d’existence, 6 albums studio et un grand nombre de concerts à leur actif les marseillais de DAGOBA ont propulsé leur Death Metal Mélodique léché un peu partout. Tournée en France, Europe, usa et même japon au côté de grandes références du métal jusqu’à marquer les souvenirs de leurs fans avec un wall of death inoubliable à Clisson en 2014. Après 18 mois de dates intensives, DAGOBA clôture le chapitre de son dernier Album « Black Nova » et vient proposer un show spécial gonflé d’une scénographie vidéo dédiée à cette Warm Up Hellfest 2019. La sueur et les cris seront au rendez-vous !

(Dagoba, Stone ocean)

Black Bomb A

Si le crossover est l’apanage de plusieurs formations américaines célèbres, il a un seul et unique représentant en France depuis 23 ans : BLACK BOMB A.
La recette est d’une efficacité absolue : une section rythmique puissante et groovy, des riffs à décorner les bœufs, le tout chapeauté par deux chants étonnants : tandis que l’un racle les tréfonds des abysses, l’autre frôle la crise d’hystérie.
Black Bomb A, ce sont aussi plus de 1000 concerts (dont deux prestations au Hellfest en 2012 et 2018). Une véritable expérience live tant le prodigieux échange d’énergie entre BBA et son public est monstrueusement communicatif.

(Black Bomb A, Bulletproof)

Princesses Leya

L’histoire commence par 4 musiciens qui décident de former un groupe de metal pour conquérir le Hellfest. Mais les membres du groupe n’ont clairement pas la même vision de la musique. Dédo, metalleux jusqu’au bout des chaussettes et autoproclamé « le prince des ténèbres » s’oppose à Antoine Shoumsky, amateur de pop acidulée, pour une histoire bien moins bête que ses protagonistes La leçon c’est qu’à la fin du concert, des metalleux. et les non-metalleux se tiennent par la main, parce c’est surtout un concert sur la tolérance, l’alcool et les amitiés à court terme qui en découlent… Un show, entre sketch et chansons, parodies et reprises, durant lequel les PRINCESSES LEYA cassent notamment les clichés sur le metal ! Inédit !

Redemption

Biberonnés au son de Motörhead, Ramones, GBH et Slayer, les deux frères du groupe Redemption ne sont pas là pour faire de la figuration. Le band est composé de Mat âgé de 16 ans, chanteur – guitariste, Rod, âgé de 10 ans et véritable surdoué de la batterie. Ils partagent avec leur bassiste de père la même passion pour le rock qui cogne dans l’enthousiasme et la fraîcheur propres à leur jeunesse.
Fort de sa sélection sur la Mainstage 2 du Hellfest en 2018, le clan Redemption est déterminé à porter son héritage sur les fonds baptismaux.

 

7-Millencolin + Guest – Grande Salle, le dimanche 28 avril 2019

Enfin, concluons ce post avec LA date du dimanche 28 avril à bien cercler de rouge dans vos agendas. Le groupe de skate punk le plus connu d’Europe est revenu en pleine forme avec « True Brew », album sorti en 2015 qui a été suivi d’une tournée mondiale dont une étape à Paris dans un Divan du Monde plein à craquer et survolté ! Référence sur la scène alternative et souvent décrit comme « le plus californien des groupes suédois », Millencolin a orchestré sa renaissance avec cette réussite en studio qui a mis une bonne claque à tous les kids nostalgiques du punk rock à l’ancienne. Raison de plus pour s’enthousiasmer de la sortie d’un album en 2019, qui devrait nous faire sentir adolescents à nouveau !

(Millencolin, Sense & sensibility)

 

Pour de plus amples informations, nous vous renvoyons vers le site de la Laiterie:

www.artefact.org

 

-BG

Total
0
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :