Logo Sensation Rock

DJANGO DJANGO, Marble Skies

Que les fans se rassurent, après une longue absence de 3 ans, Django Django est désormais de retour avec un troisième album ! Inutile de dire que le quatuor anglais à la pression et que les attentes sont à la hauteur de l’attente. Alors, défi relevé ?

On commence sans plus tarder par la chanson qui donne son nom à cet opus, et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il nous plonge tout de suite dans le bain. Avec une batterie survitaminée caractéristique de la New Have, et des synthé qui le sont tout autant, Marble Skies réussira à faire danser même les moins dégourdis d’entre vous. Refrain efficace, couplets énergiques, elle fait mouche et laisse présager que l’attente entre le deuxième et le troisième album n’a pas été veine.

En revanche le deuxième morceau, intitulé Surface To Air, laisse un goût d’incompréhension. On y retrouve la participation vocale de Rebecca Taylor qui peine à s’inscrire avec fluidité dans l’album. Difficile de dire que le titre est de mauvaise qualité, mais malheureusement on le retiendra uniquement parce que c’est le seul qui est marqué d’une voix féminine.

Pas de panique, Champagne remet les pendules à l’heure et redresse la barre. Le synthétiseur est toujours de la partie mais se met cette fois au service d’une ambiance bien plus rock que ses prédécesseurs. Ce cap est maintenu par le sauvage Tic Tac Toe dont on divine facilement son potentiel en live. Il est suivi de Further, qui, dans un registre un peu plus old school, bénéficie d’un refrain aux petits oignons lui faisant pardonner la légère monotonie des couplets.

Arrive ensuite Sundials qui marque un tournant dans l’album. Plus épuré, elle est portée par un piano dont la composition a des air de Supertramp, ce qui est assurément un gage de qualité. À partir de ce moment, on observe un glissement progressif mais palpable vers des influences électro plus modernes. Si cela ne plaira pas à tout le monde, la variété apportée est appréciable et permet à Marble Skies de trouver un second souffle.

D’ailleurs, l’introduction de In Your Beat rappellera sans doute certaines musiques des Bloody Beetroots aux habitués du genre. En revanche, la patte Django Django est bel et bien là, permettant à la recette de fonctionner parfaitement. On en redemande et Real Gone, dans un style proche, se charge de confirmer que la voix de Vincent Neff peut se greffer sur à peu près n’importe quels types de productions.
Enfin, Fountains a la responsabilité de fermer la marche et reprend sobrement les fondamentaux des premiers morceaux.

Varié, d’aucun diront inégale, Marble Skies prend le risque de ne pas convaincre tout le monde. Ce qui est sûr c’est que Django Django, malgré des partis pris instrumentaux, réussi le pari de donner une véritable identité à son album.

  • Mickaël Descieux

Artiste : Django Django
Album : Marble Skies
Label/Distribution : Ribbon Music
Date de sortie :
26/01/2018
Genre :
Art Rock
Catégorie : Album Rock

Total
1
Shares
Related Posts
Read More

BEADY EYE, BE

Columbia/Sony/2013 Pour se lancer dans l’écoute de ce nouvel album de Beady Eye, il faut d’abord faire omission…
Read More

CALI, Vernet-Les-Bains

ALVA/Wagram/2012 Après les engagements politiques foireux (L’espoir) et après avoir fait la truite en scandant son admiration pour…
%d blogueurs aiment cette page :