Logo Sensation Rock

INTERVIEW : ELIN LARSSON (BLUES PILLS)

Vendredi 09 juillet 2017, une heure avant l’ouverture des portes des Eurockéennes pour sa deuxième journée, je suis convié à échanger quelques minutes avec la très souriante chanteuse des Blues Pills, Elin Larsson.

 

Sensation Rock – Salut Elin, comment te sens-tu quelques heures avant votre concert aux Eurockéennes de Belfort ?

Elin Larsson – Comment je me sens ? Très bien. C’est un superbe site. Nous sommes arrivés hier au soir de Milan. C’est magnifique d’être au milieu de l’eau et en même temps à côté de la ville… On a de bonnes sensations !

 

Sensation Rock – Avez-vous donc visité le site du Malsaucy ?

Elin Larsson – Oui, on a déambulé jusqu’au catering. Nous avons fait un tour avec un chauffeur ; c’est cool.

 

Sensation Rock – Tu évoquais Milan, comment se déroule votre tournée estivale ?

Elin Larsson – Ca se passe bien. Cet été on a trois tournées qui s’enchaînent, mais également des pauses pour se relaxer. On passe de bons moments lors des concerts. On remonte vers le Nord : Italie, France, Allemagne, …

 

Sensation Rock – Vous allez assurer de nombreux concerts en Allemagne ; vous avez beaucoup de fans dans ce pays. Saurais-tu l’expliquer ?

Elin Larsson – Visiblement (sourires). Je crois que c’est dû à notre label d’origine allemande, Nuclear Blast. À part ça, je ne sais pas, … Peut-être parce que c’est un grand pays avec plus de fans. Toutefois en France, depuis le second album (Lady in gold, NDLR), il y en a aussi de plus en plus. Sinon, c’est en Allemagne que nous avons fait notre première tournée, qui fut bien accueillie.

 

Sensation Rock – Peut être que le public allemand est plus réceptif au blues rock ?

Elin Larsson – Je pense que les Français apprécient plus la soul music.

 

Sensation Rock – Donc c’est presque un challenge de jouer en France?

Elin Larsson – Non, c’est excellent. J’aime la France, les Français ; l’humour, le côté relax… Nous rejouerons pour deux dates en France, dont Paris.

 

Sensation Rock – Il y a quelques années, vous aviez aussi participé au Hellfest.

Elin Larsson – Oui, on a fait le Hellfest en 2014, c’était super cool ! C’était un truc fou pour moi, nous n’avions jamais joué sur une si grande scène auparavant. On était tellement nerveux, mais c’était chouette ; un dimanche à 11h devant beaucoup de public.

 

Sensation Rock – Quelles chansons écoutez-vous en tournée ?

Elin Larsson – Parfois nous écoutons Pugh, un ancien artiste suédois de rock progressif. On regarde aussi des films, comme David Brent : life on the road. (…) On écoute beaucoup de choses différentes : Les Temptations, parfois de la musique suédoise avant de monter sur scène, etc.

 

Sensation Rock – Profiterez-vous de votre présence sur le festival pour assister à d’autres concerts ?

Elin Larsson – Je crois que les All Them Witches jouent aujourd’hui. On va essayer d’y aller. Enfin, si l’on a le temps.

 

Sensation Rock – Votre son est un mélange de blues, de soul, de musiques des années 60-70. Quelles formations sont vos principales influences?

Elin Larsson – Il y en a tant. Fleetwood Mac, Aretha Franklin, Otis Redding, The Temptations, Baby Huey et son album, The Living legend ; un très bon disque. Quand j’étais jeune, j’ai aussi fait partie d’un groupe de reprises de Black Sabbath pendant un an. On reprenait les chansons du premier album et de Paranoid. Aujourd’hui, j’aime Grahan Nash.

 

Sensation Rock – Il y a quelques jours au Werchter festival, vous avez interprété deux reprises, dont Somebody to love de Jefferson Airplane.

Elin Larsson – Oui c’est vrai. D’ailleurs, nous la jouerons aussi ce soir. (Rires) C’est une très bonne chanson.

 

Sensation Rock – Jouerez-vous d’autres reprises?

Elin Larsson – Oui, Elements and things de Tony Joe White.

 

Sensation Rock – Tu chantes avec une voix puissante et rauque, empreinte de soul music. Qui sont tes références dans ce registre musical?

Elin Larsson – Aretha Franklin ! Mais pour le premier album, j’écoutais plus Joe Cocker avec sa voix étonnante, si profonde, si rauque, comme sur Unchain my heart. Je pense que tu peux entendre la différence entre quelqu’un qui chante avec son âme et celui qui ne le fait pas. La technique est peut-être bien meilleure, mais l’on perd la sensibilité.

 

Sensation Rock – Je te laisse le mot de la fin.

Elin Larsson – Merci pour votre soutien. Si vous ne nous connaissez pas, écoutez notre musique, venez à nos concerts et faites des choses surprenantes cet été.

 

Sensation Rock – Tack så mycket. (Merci beaucoup en suédois)

Elin Larsson – Tack så mycket. Parfait (sourires). Merci (dans le texte).

 

Merci beaucoup aux Ephélides pour avoir permis cette entrevue et bien sûr à Elin Larsson pour son sourire et le temps partagé.

 

-Traduction : Benoît GILBERT

Crédit photo : Éric

Total
0
Shares
Autres publications
%d blogueurs aiment cette page :