Logo Sensation Rock

DROPKICK MURPHYS, 11 Short Stories of Pain & Glory

Les plus irlandais des américains reviennent en ce début d’année 2017 pour nous en envoyer pleins les oreilles à coup de banjo, bouzouki et autres instruments traditionnels liés à l’Irlande !
Fondé en 1996, le groupe de joyeux amis du Massachussetts ont fait leur petit bonhomme de chemin depuis vingt ans. Après huit albums, la bande menée par le bassiste Ken Casey est de retour ce mois-ci avec 11 Short Stories of Pain & Glory, un nouvel album aux sonorités toujours plus irlandaises !

 

Après une introduction instrumentale sobrement intitulé The Lonesome Boatman faisant la part belle aux instruments traditionnelles celtes, les garçons nous envoient un bon gros son bien heavy comme on l’aime avec Rebels With A Cause.

A coup de guitares, tour à tour électriques ou acoustiques, et de chœurs venant tout droit des pays nordiques, Dropkick Murphys nous démontrent qu’ils savent se renouveler tout en restant dans la même vision de ce qu’ils considèrent comme leur genre de prédilection. Blood se charge par la suite d’apporter le côté irlandais à ce nouvel opus, avec l’utilisation entre autres des orgues, d’une mandoline, des sifflements atypiques et d’une cornemuse !

Les voix distinctes des deux chanteurs, Al Barr et Ken Casey, se rassemblent et s’unissent sur le morceau First Class Loser, aux allures de morceau rassembleur, que l’on chante, voire même que l’on hurle en chœur au bar, bras dessus/bras dessous avec tous les copains.

Paying My Way est plus doucereux, plus agréable à l’écoute. Les quelques notes de piano qui s’entendent en fonds sonores apportent un côté traditionnel presque mignon et qui fait du bien.

Comme toujours, le côté punk à l’origine du groupe ressort sur de nombreux morceaux, comme le très rapide I Had a Hat, qui ressemble quelque peu au Dirty Glass d’un Blackout de 2003. Kicked To The Curb, à sa suite, ne ménage toujours pas le public et promet de gros pogos lors de la tournée promotionnelle à venir les mois prochains !

Les deux derniers titres de cet opus font figure de final émouvant. En effet, 4-15-13 est un hymne en mémoire des attentats qui ont touchés le marathon de Boston, d’où les musiciens sont originaires. Quant à Until the Next Time, eh bien, tout est dans le titre et les paroles. A bientôt, messieurs.

 

Dans ce nouvel opus, Dropkick Murphys nous prouvent une fois de plus que ce n’est pas parce qu’ils sont américains que le punk irlandais n’est pas à leur portée, bien au contraire.
11 Short Stories of Pain & Glory, comme son nom l’indique, relate 11 histoires de gloire et de douleur en musique. Le pari était risqué, mais avec un groupe aux influences si multiples, il est bien entendu relevé en beauté !
Avec une telle richesse instrumentale, Dropkick Murphys est un groupe qui peut se permettre une nouveauté permanente, tout en touchant des sujets sombres et sérieux, avec leur univers décalé. Ce 9ème opus est en quelque sorte un opus de « la maturité », même si leur maturité n’est plus à prouver, de par la réflexion aboutie et la cohérence des titres qui se suivent et ne se ressemblent pas.
Pour rappel, les Dropkick Murphys seront en tournée française fin janvier :
Le samedi 28 janvier au Zénith de Paris
Le dimanche 29 janvier à l’Aéronef de Lille (attention, concert complet)
Et le samedi 04 février au Zénith de Strasbourg
Il se murmure de plus qu’ils seront en concert dans certains festivals cet été, comme par exemple aux Vieilles Charrues de Carhaix. A ne rater sous aucun prétexte !

  • Marion ARNAL

Artiste : Dropkick Murphys
Album : 11 Short Stories of Pain & Glory
Label / Distribution : Born & Bred Records
Date de sortie : 06 janvier 2017
Genre : Heavy, punk celtique
Catégorie : Album Rock

Total
0
Shares
Related Posts
Read More

LOU REED & METALLICA, Lulu

Vertigo/Warner/2011 Elaborée depuis 2009 et considérée par certains comme un événement interplanétaire, l’union des monstres du hard-rock et…
%d blogueurs aiment cette page :