Logo Sensation Rock

TROY VON BALTHAZAR + EMILIE ZOE, mardi 25 octobre 2016, Bikini Test, La Chaux de Fond (Ch)

Le Bikini Test à La Chaux-de-Fond (Suisse) accueillait ce mardi soir Troy Von Balthazar, leader emblématique du groupe américain Chokebore. Comme la veille à Genève, c’est la vaudoise Emilie Zoé qui assurait la première partie accompagnée du batteur Nicolas Pittet.

Emilie Zoé, qui est une découverte pour nous, impressionne dès ses premières chansons, imprégnées d’un univers qui semble lui appartenir. On cherche d’abord des influences du côté de PJ Harvey, Nick Cave ou même – et c’est de circonstance – Chokebore mais force est de reconnaître qu’elle a su développer son propre style, mélange d’expérimentations et de pop plus classique. Parfois fragile, la voix se lâche sur certains titres qui montent en puissance au fil des couplets.

Plus le concert avance plus elle semble vouloir expliquer et partager son projet, racontant comment elle a enregistré telle chanson dans une cage d’escalier ou à l’inverse sollicitant le public pour imaginer un lieu tout aussi improbable pour une autre. Un instant elle se se lance même dans l’interprétation d’un titre qu’elle avoue ne pas encore avoir fini, comme si l’exercice de la scène faisait partie de son processus de création. Assurément une très bonne surprise qu’on espère revoir très vite de notre côté de la frontière.

Troy Von Balthazar prend le relais. Accompagné là aussi d’un unique musicien à la batterie, l’américain continue de parcourir les salles d’Europe avec son nouvel album Knights Of Somethings. On est loin de l’agitation qui animait les concerts de Chokebore, TVB compose et interprète désormais des ballades toutes plus mélancoliques les unes que les autres. Il s’amuse en proposant au public une chanson joyeuse pour au final revendiquer qu’il n’y en n’a strictement aucune dans son répertoire… Curieusement la magie ne semble pas vraiment opérer sur les premiers titres, comme si après la prestation d’Emilie Zoé, le public avait élevé son degré d’exigence. Puis, petit à petit chacun est séduit par le song writter, le minimalisme – TVB interprète notamment un titre avec un radio-cassette dans une main et des maracas dans l’autre – représente à merveille son univers et l’assistance fini par se laisser transporter.

Troy Von Balthazar nous gratifie également d’une reprise de Chokebore, Lawsuit, qui fut leur dernier titre enregistré, en acoustique sans aucun micro. Au final une heure de pur bonheur, même si le terme n’est pas forcément le plus approprié pour évoquer ses chansons, TVB continue sa route qu’on lui souhaite la plus longue possible.

– Crédit photos : Eric

Total
0
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :