WOLFMOTHER, Victorious

Lorsque Wolfmother sortait leur premier EP en 2004, leur musique était un instantané de la scène australienne. A travers 4 titres percutants, leur EP nous donnait un aperçu irrésistible de leur rock garage 70’s aux influences passant de Led Zeppelin à Blue Cheer. 12 ans plus tard, les rockeurs australiens sont toujours dans le coup.

L’album s’ouvre sur Love That You Give, avec un riff stoner qui guide le morceau, parfait pour débuter cette escapade rock’n’roll du groupe. Les titres, aussi captivants les uns des autres, s’enchaînent dans une allure effrénée, pas le temps de se remettre de nos émotions devant autant de fougue. Sur Victorious, on retrouve la recette qui a fait découvrir Wolfmother au monde entier, riffs de guitare fuzz dantesques, lignes de chant criardes à la Robert Plant et un duo basse-batterie qui cadre le tout.

Mention spéciale pour l’excellent Gypsy Caravan, un titre aux accents californiens. Happy Face est un titre stoner à la limite du psychédélisme, aux harmonies bien trouvées, surplombées par un clavier cosmique. City Lights est sûrement la chanson la plus énergique de l’album, une décharge de fougue nous parvient droit dans les oreilles. Les solos de guitares pleins de distorsions et la mélodie accrocheuse font de ce titre un moment fort du disque.

On constate que les riffs de guitare sur Victorious et Simple Life ne sont pas nécessairement mauvais, mais ils ne sont pas livrés avec le même sentiment d’urgence que sur Woman par exemple, ça se ressent même si le résultat reste diaboliquement efficace. Eye of The Beholder est le dernier titre de Victorious, c’est dommage car le morceau n’a rien de transcendant, on aurait même tendance à très vite l’oublier.

Le retour de Wolfmother, bien que contrasté, est tout de même victorieux. Lorsque le groupe ne se perd pas dans un trop plein de superpositions de couches ou d’arrangements douteux, Wolfmother reste efficace. On aimerait cependant que les australiens reviennent davantage à leurs origines, un rock stoner dingue concocté à l’aide d’une Bigg Muff, d’une guitare, d’une basse et d’une batterie, c’est suffisant pour que le tour soit joué.

Artiste : Wolfmother
Album : Victorious
Label/Producteur : Universal
Date de sortie : 19/02/2016
Genre : rock, garage
Catégorie : Album Rock

Total
0
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :