Logo Sensation Rock

LIVE REPORT: BIRTH OF JOY, La Vapeur, Dijon (21), Mercredi 14 Mai 2014

A peine rentré du Canada, le trio de Birth Of Joy a fait escale à Dijon ce mercredi 14 mai pour notre plus grand bonheur. Birth Of Joy c’est un chanteur/guitariste, un batteur et un claviériste. Une formation peu commune pour du rock aussi puissant mais qu’importe, le trio relève ce défi avec brio !
20h30 : une foule prête à se déchainer sur les riffs survoltés de ces trois jeunes Néerlandais est devant la Vapeur. Surprise énorme lorsque les premières notes retentissent : toute cette foule n’était pas venue spécialement pour Birth Of Joy mais pour Milky Chance, tête d’affiche de cette soirée. Soit, Birth Of Joy est sur scène et c’est le principal. Kevin, Bob et Gertjan prennent leur rôle très à cœur et mettent le feu à une Vapeur sous le charme.
Le chanteur est survolté et l’on pourrait presque croire assister à la résurrection de Jim Morrison. Les morceaux s’enchainent, la chaleur monte, une chemise tombe sur un public conquis…la puissance de Birth Of Joy nous frappe en plein visage et on en redemande.
Un « Wooo-wooo ! » du chanteur embarque le public et bientôt c’est dans une meute de loups déchainés que se poursuit le show.
Le public découvre alors le dernier album du groupe, Prisoner, notamment le titre  Grow encore plus fougueux en live et Three Day Road qui nous emmène dans une ambiance plus psychédélique. Les fans des débuts ne sont cependant pas en reste puisqu’on retrouve par exemple Make Things Happen, un des pics de cette soirée frissonnante.
Le chanteur fait le show, il n’arrête pas de faire des allers retours, de sauter, de séduire son public. Côté batterie également l’énergie n’est pas en reste pendant que le claviériste à la tête dans ses touches, le sourire aux lèvres.
Après ce live volcanique, j’ai la chance de prendre un verre avec le chanteur interviewé quelques semaines auparavant et j’en profite pour lui demander ses impressions. Bien que la fatigue se lise sur son visage, c’est avec le sourire qu’il me dit avoir passé un super moment avec les Dijonnais. Je lui demande alors où il trouve toute cette énergie (il faut dire qu’avec ses 2 acolytes, il n’arrête pas d’enchainer les concerts) et c’est avec les yeux pétillants qu’il me répond que sa vitamine c’est le public.
Birth Of Joy qui se définissent eux-mêmes comme « Sixties on Steroids » redonnent merveilleusement vie au blues rock psychédélique des années 70’. Et si vous n’êtes pas encore convaincus, je vous conseille vivement d’assister à l’un de leurs concerts, aux Vieilles Charrues par exemple pour ceux qui sont tentés d’aller en Bretagne cet été.
Conclusion : ne pas vous fier à ces visages presque adolescents car Birth Of Joy est la preuve vivante que le rock psyché n’est pas mort !

– Sarah

Total
0
Shares
2 comments

Comments are closed.

Autres publications
%d blogueurs aiment cette page :