Logo Sensation Rock

LIVE REPORT: THOMAS SCHOEFFLER JR, Festival GéNéRiQ, Maquette du Tram, Besançon, Samedi 1 Décembre 2012

Comme tout Bisontin qui se respecte, j’en ai marre du tram, de ses travaux, des bouchons et bien entendu, je pense que ça ne sert à rien ce tram. Sauf qu’aujourd’hui, je me rends pour la première fois à la maquette d’une future rame, non pas pour la visiter mais pour assister à un concert. Et c’est donc bien la première fois que je serai content et crierai « vive le TramWay ! ».

Lieu insolite pour accueillir Thomas Schoeffler Jr, fraichement débarqué de Strasbourg. Et en parlant de froid, on est plutôt servi et on salue l’artiste qui pendant 45 minutes joue dans ce préfabriqué dont la température intérieure n’est pas loin de celle de l’extérieur, c’est-à-dire à peine au-dessus des 5°. On oublie bien vite ces conditions hivernales pour complètement apprécier l’artiste, véritable découverte. L’homme connait ses gammes et délivre une country dans la plus pure tradition américaine. Complètement imprégné par l’œuvre de Hank Williams dont le chant est totalement inspiré (Hank Williams qui sera présent par les magistrales reprises de I Heard That Lonesome Whistle Blow ou Alone And Forsaken), Thomas Schoeffler Jr navigue entre country et blues, parfois bluegrass, des chansons de son propre répertoire (The Girl In The Car) ou des traditionnelles américaines (Wayfering Stranger). La petite vingtaine des spectateurs qui ont pris place dans la rame ou sur le quai de la gare pourront alors dire que grâce au tram, ils ont pu voyager jusque sur les terres américaines.

Total
0
Shares