Logo Sensation Rock

THE RAVEONETTES, Observator

Sony/2012

Le duo garage/rock danois The Raveonettes fête cette année ses 10 années de loyaux services au sein de la scène rock indépendante. Quoi de mieux pour marquer l’événement qu’un nouvel album (oui déjà) peu après la sortie de l’excellent EP Into The Night recommandé à quiconque voudrait découvrir la formation.

D’entrée Young And Cold, une love song chantée à l’unisson, nous plonge dans une sorte de bande-son fantomatique avec surprise : quelques notes de piano, nouvelle acquisition du groupe, vers la fin du morceau. Ce même piano vient introduire le très beau et néanmoins planant Observations. On reconnaît la patte du duo et leur amour pour le Velvet Underground ou encore Jesus & Mary Chain ayant énormément influencé leur jeu mais avec cependant un côté plus pop bucolique. En effet Curse The Night dans un style proche de The XX sert une pop mélancolique plus harmonieuse que ce que nos deux comparses ont pu proposer par le passé.

On sent également l’influence du nouveau producteur Richard Gottehrer (producteur des Dum Dum Girls entre autres) sur The Enemy, ballade surf-pop qui nous berce (un peu trop peut-être ?) paisiblement. Que les fans des premières heures ne s’affolent pas, la reverb’ est de retour avec le très rythmé Sinking With The Sun excellent titre surf pour les derniers instants d’été. On a presque un côté Beatles sur le refrain du très tubesque She Owns The Streets marqué par un superbe final d’arpèges réverbérés. Le larsen cradingue est également de retour pour Downtown toujours dans cette veine surf si chère à Richard Gottehrer. Comme son nom l’indique Till The End vient clore la galette avec une intensité pesante pour ce dernier morceau dans la veine de ce que le duo fait le mieux des morceaux sombres mais bourrés de mélodies pleines d’espoir.

Le duo nous étonne à chaque moment sur ce nouvel opus. Même si l’identité du groupe reste la même, l’intensité gagne encore plus les neuf morceaux qui composent l’album avec notamment l’ajout du piano intelligemment pensé. The Raveonettes ont enregistré avec Observator leur disque le plus poignant à ce jour avec élégance et sincérité (de même pour la beauté de la pochette). Un disque parfait à écouter au crépuscule.

Total
0
Shares
Related Posts
Read More

MGMT, MGMT

Columbia/Sony/2013 MGMT, c’était la grosse révélation de l’été 2007, deux éphèbes affublés de fleurs dans les cheveux et…