Logo Sensation Rock

SOUNDGARDEN, Live On I-5

A&M Records/Universal/2011

Et si le son de Seattle n’était pas mort ? Pearl Jam poursuit de mains de maîtres son chemin. Alice In Chains renaît de ses cendres. Que pouvait-il en être de Soundgarden ?
Après avoir annoncé sa reformation et la sortie d’un second best of dispensable, la bande à Chris Cornell publie son premier live. Celui-ci est en fait une compilation de la dernière tournée du groupe avant la séparation.
La setlist puise dans le triptyque “Badmotorfinger-Superunknown-Down On The Upside”. Le son est heavy (Slaves And Bulldozers), la section rythmique incroyable, en témoigneSpoonman où la basse de Ben Shepherd répond aux fûts de Matt Cameron. On retourne à nos 15 ans à l’écoute des Outshined ou autre Let Me Down. On a envie de ressortir les Doc Martins et de négliger son hygiène capillaire.
Soundgarden fait un peu baisser la tension en reprenant le Helter Skelter des Beatles dans un remake dépressif. Ou encore sur un monumental Fell On Black Days. En revanche le classique Black Hole Sun parait poussif.
On soulignera également la grande forme vocale de Chris Cornell, pouvant alterné un chant lancinant (Dusty) et les cris (Nothing To Say).
Un excellent live qui n’appelle pas la nouveauté mais qui nous rend un brin nostalgique. Il nous laisse espérer un futur opus studio, digne de la grande époque.

Total
0
Shares
Autres publications
%d blogueurs aiment cette page :