player

disque

AIDAN KNIGHT, EACH OTHER

Le troubadour canadien Aidan Knight est de retour avec un troisième opus intitulé Each Other. Enregistré à Kingston, dans l’Ontario, avec Marcus Paquin en tant que producteur (The National, Stars,..), cet album est de loin le plus abouti de l’artiste qui nous offre une invitation au voyage pour quitter l’espace temps l’espace de 40 minutes.

+

disque

FAT WHITE FAMILY, Song For Our Mothers

Véritable rebus de la génération Y, la Fat White Family balance leur 2e album contrasté, pervers et lumineux. Après l’ivresse des mondanités destroy de Champagne Holocaust (2013), voici l’after psychotrope de Song For Our Mothers, cocktail psychédélique de lendemains toujours aussi défoncés. Ces pouilleux transpirants de Brixton, qu’on dit nihilistes et enragés ont, malgré leurs efforts, un no future de stars. Jackpot… +

interview

INTERVIEW : TISIPHONE

Hydre à trois têtes venu de Lyon, Tisiphone a trainé sa batterie démantibulée sur une vingtaine de dates en 2015, le temps d’asseoir sa magie tribale et sa force de fascination. Signés sur le catalogue du label Automate Records, Suzanne, Clara et Léonard ont exploré les Passagers du Zinc le 28 janvier 2016. +

disque

ELIOT SUMNER, INFORMATION

Eliot Sumner, l’une des cinq filles de Sting, également à l’origine du groupe I Blame Coco, sort son premier album en solo avec Information, un album brillant qui prouve que Sumner a du talent à revendre et surtout qu’elle n’est pas uniquement une « fille de » profitant de son statut privilégié pour faire parler d’elle mais une artiste à part entière.

+

disque

MASSIVE ATTACK, Ritual Spirit

Le célèbre duo trip hop de Bristol, Massive Attack, est de retour avec un nouveau maxi Ritual Spirit le 28 janvier 2016 après six ans d’absence. Un Ep composé de quatre titres à la noirceur indéniable et nourri de nombreuses collaborations dont la plus notable est celle de Tricky, ancien membre du groupe parti en 1994. +

disque

TINDERSTICKS, The Waiting Room

Le trio de Nottingham, toujours emmené par le rêveur cinéphile Stuart Staples vient de sortir The Waiting Room, un dixième album délicat, résumant en 11 titres léchés pour autant de courts-métrages, les amours ambivalents d’un groupe pas tout à fait comme les autres. Entre soul, jazz, pop et électro, un vrai joyau d’ambiance… +

decouverte

DÉCOUVERTE : HERON OBLIVION

Qui ? Le groupe basé à San Francisco est formé par Meg Baird (Espers), Charles Sauffley (Assemble Head in Sunburst Sound), Noel von Harmonson (Comets on Fire, Six Organs of Admittance, Sic Alps, The Lowdown) et Ethan Miller (Comets on Fire). Les comparses au fort bagage musical délivrent une musique subtile et enivrante, à consommer sans modération.

+