Logo Sensation Rock

Johnny Mafia / Sentimental

Le quatuor originaire de Sens Johnny Mafia est de retour, trois ans après l’album Princes De L’amour.

Ce nouvel opus (déjà le troisième) se prénomme Sentimental, toujours paru sur le label Howlin’ Banana Records.

Autant le dire tout de go, on est heureux de retrouver cette bande de quatre gais lurons, qui font les choses sérieusement sans se 
prendre au sérieux! Le line-up n’a guère évolué, les têtes de gondole telles que Théo (chant et guitare) et Fabio (guitare) sont toujours 
fidèles au poste, sans oublier William à la basse.

Sentimental, titre qui va comme un gant à ce LP comprenant pas moins de 13 morceaux! Eh oui, pour leur retour, les Johnny n’ont pas 
fait les choses à moitié et nous ont gâté!

Sentimental, disait-on, parce que le quatuor icaunais semble s’être assagi et avoir acquis une certaine maturité, même si leur goût pour 
les excentricités comme la fête doit toujours demeurer intact. L’album démarre néanmoins sur les chapeaux de roue avec le virevoltant 
Split Tongue, très court mais au combien intense! Ce morceau est d’ailleurs le troisième single extrait de ce Sentimental.

Puisqu’on en parle, I’m Sentimental se profile immédiatement, ralentissant quelque peu la cadence et montrant que Johnny Mafia a 
évolué dans sa musique. I’m Sentimental et sa longue intro toute en bonnes guitares avant que Théo ne se mette en valeur avec ce 
timbre de voix si particulier, entre stridence et suavité.

Aria ne change pas de rythme, du même acabit, jusqu’à ce que survienne le second single Trevor Philippe qui a succédé à 
I’m Sentimental. Sur l’explosif et détonnant Trevor Philippe, les petits gars de Sens montent en puissance, y compris Théo qui débute 
le morceau dans les graves pour passer, au fil de l’interprétation, dans les plus hautes sphères des aigus. Johnny Mafia assagis 
musicalement? Ce n’est pas Trevor Philippe qui va le confirmer. Bien au contraire, les quatre joyeux ducs de Bourgogne s’en donnent à 
cœur joie, faisant de ce Trevor Philippe un single incontournable du moment et qui figurera très longtemps en tête des playlists rock. 
Chez Johnny Mafia, il y a du Pixies! Preuve en est avec Phone Number sur lequel, tel un Frank Black en feu, Théo éructe à s’en griller 
les cordes vocales alors que les guitares, sous l’impulsion de Fabio comme de Théo, rugissent et grondent telles des lionnes en furie! 
On souffle légèrement à l’écoute de Nail Gun et Oh My Knees, deux magnifiques ballades car les Johnny ne font pas que dans le 
rentre-dedans et le bourrin comme l’ont déjà prouvé, en début d’album, I’m Sentimental ainsi qu’Aria. TV And Disney, No More Toes 
ou encore Ushuaïa (voire Problem) oscillent entre lenteur et trépidance, mélodie et rythme saccadé, livrant les deux facettes de 
Johnny Mafia. Sentimental, au contraire de Michel Michel Michel (2016) et Princes De L’amour (2018), marque un petit fléchissement 
du quatuor de Sens dans son rock intense et surpuissant. Pourtant, le plaisir de faire de la bonne musique est loin d’avoir disparu. 
Rien ne semble sacerdoce ou corvée pour ces quatre bons zigues bourguignons, légèrement décalés certes mais tellement efficaces 
musicalement! Chez les Johnny, on peut composer des chansons et jouer de la guitare autour d’une bonne bouteille de Bourgogne et 
un gros saucisson, la musique n’en subira aucun préjudice et les excentricités des quatre gaillards ne se remarqueront pas. 
Encore une belle production que cet album Sentimental, en qualité comme en quantité, avec des compos musicalement matures. 
Reste à espérer que les Johnny demeureront fidèles à cette philosophie de l’amusement tout en faisant les choses bien. 
Ne lâchez rien les mecs, c’est très bien comme ça! Sens et la Bourgogne toute entière peuvent être fières de vous!
Total
12
Shares
Related Posts