Logo Sensation Rock

DROPKICK MURPHYS, le vendredi 21 février 2020, Alexandra Palace Londres (UK)

Dropkick Murphys

L’Alexandra Palace de Londres accueillait ce vendredi 21 février les références du Punk Celtic, les Dropkick Murphys !

 

Pour la première partie, ce sont les CockSparrer qui ont la lourde tache de réveiller le public londonien. Ils jouent à domicile et cela se retrouve dans le public ! Leur punk rock est parfaitement adapté à cette entame de soirée et le groupe donne son maximum sur scène.

 

 

L’Alexandra Palace et ses 10 250 places ne sont pas remplies ce soir. Peut-être que les américain ont vu un petit peu trop grand ? En tout cas, dès les premiers morceaux l’ambiance est bien au rendez-vous !

Passer une soirée avec les Dropkick Murphys, c’est l’assurance d’un moment très convivial. En effet, les Dropkick ont beaucoup à partager, en témoignent les 26 titres qui composent la setlist. Il n’y a pas de temps mort ce soir, l’intensité du concert va crescendo et la toute dernière sortie du groupe Smash shit up est particulièrement bien accueillie par l’audience.

Pendant tout le concert, Al Barr et Ken Casey ne cessent d’haranguer le public en allant jusqu’aux premiers rangs pour chanter, et ils ne s’arrêtent pas là puisqu’ils lancent même un micro dans le public !

Alors que la fin du concert se dessine, l’enchainement Johnny I Hardly Knew Ya The State Of Massachusetts et la reprise de I Fought The Law permet au public une dernière débauche d’énergie avant que le rappel n’arrive…

Le rappel est un feu d’artifice de trois titres ! Tout d’abord, le très célèbre Rose Tattoo puis I’m Shipping Up To Boston  et enfin le très beau et chargé en émotion Until The Next Time qui cloture en beauté cette soirée avec les Dropkicks Murphys.

 

Crédit photos : Louis Comar

Total
11
Shares
Related Posts