Logo Sensation Rock

H-BURNS, THE IRRADIATES et THE BLIND SHAKE à la Rodia

Le Cri du Corbeau a concocté un plateau tonitruant et haut en voltage pour le 11 avril. Retenez bien cette date et libérez vous ce soir-là. Au programme : The Irradiates, The Blind Shake et H-Burns.

Depuis 2007, Le Cri du Corbeau fait partie des activistes de la scène musicale régionale. Pour cette date, ce sont des groupes d’envergure régionale, nationale et internationale qui vont se succéder.

The Irradiates, ceux qu’on appelle “les quatre geek de l’équation sonore” et que l’on ne présente plus, viendront faire un numéro de voltige sonore ;

Le trio The Blind Shake va débarquer de Minneapolis pour un show “plein de vélocité et de chemises hawaïennes” sans “ceinture dans la décapotable qui file à vive allure comme les morceaux du groupe” dixit Cath et Yo, chargés de production au Cri du Corbeau.

Quant à H-Burns, cela fait huit ans qu’il passe par la Franche-Comté à chacun de ses albums, ce sera donc l’occasion d’écouter en live le dernier en date, Night Moves – un virage plus pop mais toujours empreint d’americana – dont voici une présentation  pour finir de se convaincre :

On l’avait connu singer-songwriter « à l’ancienne », voix-guitare acoustique, cousin français de Will Oldham et Jason Molina. Puis leader d’un groupe rugueux et enragé, parti enregistrer Off the Map, un disque d’orage électrique aux côtés de Steve Albini (Nirvana, PJ Harvey…), dans le légendaire studio Electrical, à Chicago. Mais la vérité, c’est qu’on n’avait encore rien vu. De retour avec un nouvel album, H-Burns démontre une fois de plus qu’on peut changer sans cesse, sans jamais se renier. Plus calme, plus pop, plus léché, plus californien, mais toujours aussi inquiet et mélancolique, Night Moves a été produit par le trop rare Rob Schnapf (producteur des grands disques de Beck, Elliott Smith et Guided by voices) avec la complicité de musiciens aussi prestigieux que A.A Bondy ou Troy Von Balthazar. A l’arrivée : onze chansons comme autant de déclinaisons autour d’une même thématique, la nuit de Los Angeles. Une nuit troublée et agitée, alors que sourd la menace du séisme. Où l’on croise, entre autres, les fantômes d’Elliott Smith, Brian Wilson, Neil Young, Roy Orbison ou Bruce Springsteen. Sortie en janvier chez Vietnam, la branche musique du groupe So Press (So Foot, So Film, etc.). En licence exclusive Because Music. 

 

Infos pratiques :

Lieu : La Rodia, 4 avenue de Chardonnet, Besançon

Prix : Tarif plein : 13 E ; Tarif réduit : 11 E

Horaire : samedi 11 avril, 20h30

PROMO2 crédit Antoine Pinet

Crédits photo : Antoine Pinet

Total
0
Shares
Autres publications
%d blogueurs aiment cette page :